Caamo Kane, Médecin et ambassadrice du made in Sénégal

L’histoire de Caamo Kane est la neuvième d’une série de 10, destinée à mettre en lumière les talents du continent Africain, dans le cadre de la campagne #Facebook4AfricaYouth de Facebook. Découvrez les huit premiers ici.


Faire la promotion du consommer local et du bien-être de la communauté, tel est l’objectif de Caamo Kane. Cette idée ambitieuse a eu des débuts timides, et une progression fulgurante. Aujourd’hui, elle est à la tête d’un marché saisonnier, fermier et artisanal, qui accueille 3000 à 5000 visiteurs chaque édition.

Caamo Kane : de la médecine à l’entrepreneuriat

Caamo Kane est un médecin de formation de nationalité sénégalaise et américaine. C’est à Baltimore que l’idée s’est infiltrée dans sa tête, un jour où elle était allée à un marché artisanal et fermier de cette ville.

Caamo Kane - diplômée en médecine
Caamo Kane – diplômée en médecine

Une fois de retour au Sénégal elle a constaté avec une amie que ce concept manque dans son pays. Ensemble, elles ont décidé de le répliquer à Dakar. La première édition a eu lieu en octobre 2015, au  N’gor Restaurant, avec 25 exposants. Le gérant de ce restaurant aura été ouvert à leur projet et sa philosophie. Il a surtout fallu convaincre les exposants de tenter cette aventure. Ils ont été les pionniers du Dakar Farmers Market, et sont pour la plupart présents dans le déroulement de cette initiative.

Caamo Kane - Dakar Farmers Market
Caamo Kane – Dakar Farmers Market

Ces premiers exposants font surtout partie de l’entourage des deux femmes.  La coopérative Sell Sellal qui bénéficie du label ASD (agriculture saine et durable) a ainsi fait partie des pionniers. L’idée de départ, concernant le processus, était claire : faire un marché saisonnier, entre novembre/décembre et avril/mai, et en tenant compte des aléas climatiques et des événements religieux.

Une renommée qui monte…

A l’issue de la première édition du Dakar Farmers Market, il y a avait 70 exposants. La seconde édition s’est déroulée au Marina Bay avec 90 exposants au compteur. Depuis 2017, le marché s’est installé au monument de la Renaissance Africaine avec 120 exposants (jusqu’à 150, lorsque les artisans locaux sont sollicités), composés à 80% de femmes entrepreneures. En plus du marché en lui-même, le Dakar Farmers Market comprend un espace restauration qui s’est considérablement agrandi. Parmi les dernières innovations, il y a la mise en place d’un bibliobus. Il s’agit d’un bus transformé en bibliothèque et qui sert à promouvoir la lecture. Non loin, citons l’espace de jeu pour les enfants proposé par l’association ImagiNation Africa.

Dakar Farmers Market
Dakar Farmers Market

Ce changement de lieu a nécessité de resserrer les mesures de sécurité et de filtrage. Aussi, les charges fixes ayant augmenté de façon importante, un prix d’entrée fixé à 500 Frs a été instauré.

Caamo Kane, de l’idée au rêve : un grand impact

Ce qui pour elle est apparu comme une sorte de boutade, est aujourd’hui un rêve qu’elle entretient continuellement. Le Dakar Farmers Market se concentre essentiellement dans la promotion des produits et producteurs locaux. Ces derniers se font pas mal de bénéfices. Aujourd’hui les exposants génèrent des revenus assez conséquents qui varient entre 250.000 FCFA et 2 millions FCFA en une journée. C’est grandiose, quand on sait que la cotisation dont il faut s’acquitter pour être exposant est de 30.000 Frs par édition. Bref, des personnes en vivent et en dépendent pour envoyer leurs enfants à l’école et gérer leurs charges quotidiennes.

Grâce à cette initiative, plusieurs produits locaux ont acquis une meilleure visibilité; le marché a constitué un vrai tremplin pour eux. Cela a également incité certaines entreprises à faire évoluer leurs produits ou leur packaging. Le marché permet également aux exposants de tester de nouveaux produits et de recueillir en direct les retours des clients.

Une distinction qui tombe très bien…

L’idée de Caamo Kane lui a permis de rempoter le Linguere Digital Challenge (prix Sonatel de l’entrepreneuriat numérique féminin). Ce prix, confie-t-elle au média Le Petit Journal, lui permettra de maximiser le potentiel du Dakar Farmers Market dans le numérique. Il fallait aussi créer un site e-commerce pour permettre aux Sénégalais éloignés de Dakar d’accéder toute l’année aux produits des exposants du marché. Mais aussi continuer de faire tourner le marché même quand il n’a pas lieu sur le terrain. Le 19 juillet 2019, un site internet dédié au concept a été présenté à ces fins.

 Caamo Kane, 3e prix du Linguère Digital Challenge
Caamo Kane, 3e prix du Linguère Digital Challenge

L’aide financière inclue dans ce prix va permettre d’investir dans la logistique, l’achat de scooters pour les livraisons, des logiciels de gestion des stocks… Le Dakar Farmers Market dispose déjà d’un siège, avec une plate-forme. Par ailleurs, il bénéficiera de l’accompagnement institutionnel de Sonatel et de l’appui de Kinaya Ventures.

Pour finir…

A ce jour, le Dakar Farmers Market a reçu plusieurs milliers de visiteurs, et plus d’une centaine d’exposants. L’aventure, florissante et avec plus de responsabilités pour Caamo Kane, se poursuit près de quatre ans après. Si elle n’a plus son amie avec elle, elle est tout de même entourée d’une équipe qui soulage sa charge de travail. Son initiative grandit, mûrit, prend de nouvelles formes auxquelles le public adhère. Cela fait du bien au Sénégal et aux Sénégalais, et augure un avenir plein de sourire.

Si tu crois à la valorisation des produits Africains, partage cet article pour inspirer tes proches

Vote 3

Leave a Reply