Comment Effet Graff a Conté des Histoires Via le Graffiti

Des pinceaux, des canettes de peintures, des murs et surtout des talents; ça vous dit quelque chose ? Il y a quelques semaines, nous vous présentions Effet Graff et annoncions la cinquième édition du festival du 18 au 28 Février dernier. C’est donc logiquement que nous venons vous faire un compte rendu de ces dix jours de créativité et d’hommage à des personnages africains qui resterons immortels grâce à Effet Graff. La cinquième édition du festival s’est déroulée dans 4 villes sous le thème “Peindre l’histoire de nos héros modernes”. Nous avons gardé pour vous un œil  sur les conteurs au pinceau.

Le Ira’wall, entre inspiration et éclat.

Tout commence à Cotonou. La place des Martyrs, cet endroit que les jeunes se sont accaparés pour en faire le lieu du développement de leurs talents, entre battle de dance et tournage de clip video est aujourd’hui le théatre où se met en scène à chaque instant la constellation des Irawos. Les graffeurs et graffeuses de Effet Graff ont peint le Ira’wall (mur des Irawos) pour rendre hommage à des jeunes qui sont des rôles modèles et qui par leur engagement ont un impact sur leur industrie et sur la jeunesse Béninoise. Ainsi, le mûr de la place des Martyrs a accueilli les visages de Rawdath Demba Diallo, Nabile Quenum, Noelie Yarigo et Kenneth Yannick. Visitez le Ira’wall ici. Le top a donc été lancé de fort belle manière.

Les Irawos du Ira’wall. Crédit: Komy

Direction Ouidah: Partage, célébration et histoire.

Le passage dans cette ville historique était spécial et rempli d’émotions diverses. Les graffeurs y ont partagé leur temps et leur savoir avec des jeunes du centre CIAMO à travers un atelier de dessin et de photographie. Après avoir transmis la fièvre du graffiti aux jeunes, Mr Stone et son équipe ont célébré la vie avec ces derniers à travers des pas de danse exécutés avec joie le soir du 19 Février. Le lendemain, c’était le moment d’immortaliser l’histoire de cette ville sur un mur à travers des personnages contemporains qui la marquent. Les graffeurs ont donc réalisé le portrait du Kpassènon (Damito Kpassè), le roi de la forêt sacrée qui est très impliqué auprès des jeunes et qui a un impact sur sa communauté. A ses cotés reste gravé à jamais le visage de Oscar Kidjo, cet homme de culture qui a fortement contribué à émergence de la culture urbaine au Bénin. La fresque a ensuite été revêtue d’une douceur grâce au portrait de Béatrice Aguessy qui a été la première femme professeur de gynécologie-obstétrique du Bénin et de la sous-région.

Comè, le carrefour du commerce.

Les 22 et 23 Février, c’était au tour de Comè de se faire belle. Là, c’est la population toute entière qui a eu droit à un hommage. Effet Graph a voulu ressortir les mérites de cette ville en tant que carrefour du commerce au Bénin. Tout en gardant un style urbain, les artistes se sont amusés à représenter les activités et les personnages qui font de Comè une ville animée et propice aux échanges. Que ce soit les femmes, les enfants, les hommes ou les différents mots qui caractérisent cette ville, Effet Graff s’est occupé de tout à travers une fresque qui souligne le talent d’une population travailleuse. Le plus beau d’ailleurs est que les enfants de la localité ont fortement participé aux différents dessins. Des animations avec des jeunes des écoles s’en sont suivi afin de mettre un point d’orgue sur le caractère fusionnel de la ville.

Grand Popo et ses enfants cinéastes.

Grand Popo n’a pas que des cocotier et une belle plage à offrir. Elle a aussi donné naissance à des talents qui se sont révélés dans le monde du cinéma. C’est ce que les artistes de Effet Graff on voulu souligner en représentant une fresque de Djimon Houssou et de Sylvestre Amoussou. Les enfants de la ville peuvent désormais découvrir ces deux stars qui ont porté loin le nom du Bénin en terme de cinéma et s’inspirer d’eux. La ville a été aussi le lieu de relaxation et d’échange pour les graffeurs qui tout au long de leur parcours ont pu découvrir des lieux touristiques tout en exerçant leur passion et en partageant de l’inspiration au monde.

Ce voyage artistique a pris fin au centre de Lobozounkpa où une restitution des différentes activités a été faite et un fresque mural est dorénavant consacré aux amazones. Pour continuer dans la même lancée, l’équipe pense prochainement rendre hommage à d’autres héros africains, notamment des musiciens tels que SAGBOHAN Danialou, Angélique Kidjo, Gnonas Pédro et GG Vikey. Ainsi, des murs seront ciblés dans les villes du Bénin pour porter leur identité afin d’en inspirer d’autres.

En faisant passer les héros Béninois des temps modernes des paroles aux images, Effet Graff a créé un support matériel qui pendant longtemps sera l’oasis de l’inspiration pour les jeunes des différentes villes où le festival s’est déroulé. Attachez vos ceintures pour les prochains voyages car les conteurs au pinceau n’ont pas fini de vous faire voyager.

Crédit: Sewa Soumaho

Pour le moment, partagez au maximum ce que vous avez reçu.

Aldrich Achani & Gilia Giasandra

Vote 0

Leave a Reply