Les Femmes du Monde Méritent Plus, Il Faut Agir

Le 8 Mars est connu de tout le monde comme la journée de la femme. De nombreuses activités sont organisées à cette occasion pour souligner  le rôle de la femme, sa place, ses droits et sa valeur dans la société. Chez Irawo nous sommes honorés d’avoir croisé des femmes, des étoiles qui par leur activité ont un impact sur leur génération et leur entourage.  Mais nous aimerions en rencontrer encore plus. Cela passe évidement par le changement de certaines pensées qui constituent un blocage.

Être une femme ne devrait pas être une condition limitante.

Il est vrai que les choses évoluent, mais aujourd’hui encore certaines femmes souffrent encore de leur condition féminine, un état qu’elles n’ont pas choisi. Plusieurs parents hésitent encore à envoyer leurs filles à l’école parce que plus utiles à faire les tâches ménagères à la maison (selon eux).  Des femmes se voient refuser l’accès à des postes stratégique parce que le monde n’est pas prêt à les y voire. Il faut reconnaître que de nombreuses injustices basées sur le genre ont lieu chaque jour et ce même dans des pays développés. Ces pratiques doivent cesser.

Imaginez si Ola Aminou n’avait pas pu aller à l’école, elle n’aurait pas pu créer Optimiam et plus de 20 tonnes de nourritures n’auraient pas pu être sauvées de la poubelle en France dans les trois dernière années. Marie-Cécile Zinsou n’aurait pas les ressources nécessaires pour mener son combat pour l’histoire et l’art de son pays sans éducation. Le genre ne peut pas être un facteur de capabilité ou de faisabilité. Avant d’être des femmes elles sont des être humains et c’est en cette qualité qu’elles agissent au même titre que les hommes.

Selon le PNUD 61% des femmes Africaines qui travaillent affirment qu’elles sont victimes d’exclusion économique car le travail qu’elles effectuent est sous-payé, sous rémunéré et dépend le plus souvent du secteur informel.  Et pourtant « selon un rapport du McKinsey Global Institute Publié en Septembre 2015, si tous  les pays du monde arrivaient à une égalité parfaite entre les femmes et les hommes, le gain de croissance mondiale atteindrait 26% (soit 28 000 milliards de dollars). Le continent africain gagnerait quant à lui 12% de PIB » Journal Le Point Afrique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les femmes méritent le respect.

La femme n’est pas un objet. De ce fait elle mérite d’être traitée comme un être humain à part entière. Il faut respecter ses droits. Plusieurs femmes sont victimes de maltraitance. Les chiffres sont hallucinants. Selon la fédération Internationale des Droits de l’Homme 90% des femmes en Afghanistan ne savent ni lire ni écrire;  98% des femmes en Somalie, 96% en Guinée et 91% en Egypte étaient encore victimes de mutilation génitales.

En Afrique subsaharienne, 40% des femmes sont victimes de violences conjugales.  Le pire c’est qu’elles ne sont parfois pas conscientes qu’elles ne méritent pas ce qui leur arrive et qu’elles ont le droit de réclamer justice. La loi n’aide pas non plus. Le viol conjugal n’est pas reconnu par le code pénal. Résultat, c’est une pratique qui est mal comprise par les femmes et qu’elles subissent dans le silence. S’en suivent les maladies sexuelles, les grossesses non désirées, les troubles psychologiques qu’elles doivent subir toutes seules.

Si nous partons du principe qu’une femme est un être humain égal à l’homme, pourquoi devrait elle subir des injustices qu’un homme ne subirait pas?  Sachez mesdames qui lisez ceci que vous avez de la valeur et que comme toute personne vous pouvez dénoncer tout type de harcèlement ou de maltraitance que vous subissez personnellement.

Iwaria

Que faire?

Il y a un problème de mentalité certain et de conception des choses. Des structures doivent être donc créées pour sensibiliser la population sur les droits de la femme. Il faut briser les tabous à ce sujet et faire une communication de masse qui aura un impact sur les populations.

Au Sénégal par exemple, la compagnie Kaduya Rar utilise un théâtre forum pour communiquer et faire changer les mentalités. Les Etats doivent prendre leur responsabilité et construire un cadre législatif propice à l’égard l’épanouissement de la femme. Ils doivent mettre à leur disposition des lois pour les protéger contre les violences et les discriminations auxquelles elles peuvent être soumises.

Une brigade juridique pourrait être instaurée en complémentarité avec les lois pour sévir et punir les personnes qui les enfreignent. Les différents délits punis doivent être médiatisés pour servir de leçon et décourager  les auteurs potentiels.  C’est aussi très important de prendre en charge les femmes  victimes de violences et de discrimination, d’être à leur écoute et de soigner les troubles psychologiques qui en résultent.

Au Gabon par exemple, l’Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité a instauré une clinique juridique qui accompagne les femmes victimes de violences dans le suivi des dossiers de plaintes au niveau des tribunaux. Elle les conseille aussi sur le comportement à observer afin de se relever de ce qu’elles ont subi.

Intagram Ola Aminou

Oui vous pouvez.

C’est dur à comprendre mais certaines femmes n’ont pas conscience de leur potentiel. Elles ne se rendent même parfois pas compte qu’elles peuvent être indépendantes et contribuer au développement de leur communauté. Et pourtant c’est le cas. Noélie Yarigo a vu son potentiel et est devenue une étoile filante à force de s’entraîner. Nanawax fait la fierté des femmes du Bénin et de l’Afrique en mettant  en exergue leur beauté à travers les vêtements qu’elle confectionne et qui sont portés par des clientes du monde entier.

Que dire de Rawdath Demba Diallo qui croque l’or à toutes les compétitions auxquelles elle participe malgré son jeune âge. C’est la preuve que vous pouvez et que vous devez oser. Vous pouvez rêver de faire de grandes études et de finir ingénieurs, docteurs, économistes… Que dis-je? Juste ça? Non. Vous pouvez avoir un impact durable sur votre environnement comme Ola Aminou et vivre une vie dope comme Eldior Sodeck. Oui vous pouvez.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les femmes de la team Irawo sont des étoiles 🌟.

Si vous ne le saviez pas encore, Irawo a été fondé par Mylène Flicka. Elle a ouvert la porte à cinq étoiles qui forment une constellation dans notre ciel. Ce message est pour vous dire que vous nous inspirez autant que les talents que vous faites découvrir les filles. Soyez contagieuses. Faites briller les étoiles qui dorment autour de vous. Continuez de nous illuminer. Afi, Carine, Freeda, Jessica, Marilyn et Mylène, ne lâchez rien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Espérons ne plus devoir célébrer la journée de la femme dans quelques années. Quand les inégalités sexistes auront disparu, nous n’en aurons plus besoin.

Partage cet article pour les droits des femmes

Vote 2

One Comment

Laisser un commentaire