Diversifier ses sources de revenus : 6 idées validées

Régulièrement le besoin se fait sentir. Il se fait sentir lorsqu’on est en galère, en souffrance, ou alors confronté à de sérieux problèmes. Il est le fruit à la fois de situations ponctuelles et de réflexions profondes. Comment diversifier ses sources de revenus ? On peut se la poser autrement : comment augmenter ses revenus ? Qu’importe : il s’agit d’argent, de gains, de sous. A une époque où l’argent acquiert aussi vite de la valeur qu’il ne se dépense, l’évidence est d’en avoir assez, voire beaucoup. Dans cet article, je vous partagerais quelques idées dans ce sens. Prêts ? Allons-y !

Définition : c’est quoi une source de revenus ?

En deux mots, c’est le moyen qui te permet de gagner de l’argent. Plus petit, ma principale source de revenus, c’était mes parents. J’allais à l’école, et quand je ramenais de bonnes notes, ils me donnaient quelques sous. La belle époque !

Je ne suis pas le seul à qui cela est arrivé. De la même manière, je ne suis pas le seul à avoir été choqué de ne plus devoir compter sur eux. Il a fallu se débrouiller, car l’âge génère des nouveaux besoins et envies à satisfaire. Tout le monde ne peut hélas, voire ne devrait pas, compter sur sa famille pour ça. Ainsi viennent les premiers petits boulots, les stages rémunérés, les CDD, les CDI, et les prestations diverses.

Les débrouillards comme moi ont de multitudes sources de revenus. On les classera en deux catégories simples à saisir. En premier, on verra des voies qui existent pour développer ses revenus avec Internet comme outil.  En second, on verra ce qu’on peut faire pour gagner de l’argent essentiellement sur Internet.

Comment développer ses revenus avec Internet comme assistant ?

On est d’accord qu’avant Internet et l’avènement des réseaux sociaux les gens vivaient et gagnaient de l’argent. Ces moyens de revenus alternatifs sont aussi ceux par lesquels on fournit des services voués à résoudre des problèmes particuliers. Internet est venu améliorer certains de ces moyens de travail, pour ne pas dire tous. Il ne s’agit pas tant ici d’emplois formels, mais surtout d’auto-emploi. Je vais citer trois exemples.

1- Exploiter son talent et vendre des produits faits maison

C’est ce qui me semble actuellement être la voie la plus utilisée par les jeunes aujourd’hui, qu’ils soient étudiants ou salariés. Dans la mesure où vous avez un talent pour faire quelque chose, il me semble judicieux de l’exploiter à bon escient. Si vous avez des aptitudes à fabriquer, créer, concevoir des choses, il n’est pas trop tard pour les produire en quantité et les vendre pour arrondir vos revenus. L’avantage ici c’est que : autant vous gagnez de l’argent, autant vous prenez du plaisir à faire ce que vous faites. Dans le pire des cas, vous gagnerez seulement plus d’argent.

Pour illustrer ceci, petit tour sur Twitter à la découverte de The Good Taste. C’est une marque de gâteries gustatives née il y a peu et portée par une jeune étudiante de l’Université Catholique de Yaoundé. L’idée est simple : elle sait faire de bonnes pâtisseries. Pour ne pas gaspiller le talent au quartier, elle a décidé de s’en servir pour se faire du fric. Ça marche plutôt bien, et les retours sont aussi bons que sa bouffe.

Je parlerai bien de Nanawax, mais ce serait se répéter. Du coup, parlons plutôt d’une autre fille. Elle sait coiffer, et a mis ce talent à profiter pour développer ses revenus. Je ne connais pas son nom, mais son compte Twitter et les retours sur ses services démontrent qu’elle sait y faire et s’en sort quelque peu.

Des exemples pareils sont légions. Cuisine, fabrication de produits cosmétiques, raccommodage etc. La devise est de mettre son savoir-faire à profit, car rien ne doit se gaspiller au quartier entre flemme et procrastination.

Cite ce tweet en mentionnant ton talent caché ! Cliquez pour tweeter

Lire aussi | Edem Shoes, l’ingénieure qui rêvait de faire des chaussures


2- Donner des cours particuliers

Après avoir obtenu mon Baccalauréat, et face à la particularisation de mes besoins, je me suis retrouvé à donner des cours particuliers. Etre étudiant et enseignant dans le même temps n’a pas été chose facile, surtout que mes élèves avaient mon âge, lorsqu’ils n’étaient pas mes aînés. Ils ne payaient pas toujours comme on s’était entendus, mais au final il y avait un petit bénéfice. L’avantage dans cela c’est qu’on ne perd pas la mémoire sur ce qu’on a appris au cycle secondaire. Du coup, si vous avez une certaine aptitude à transmettre ce que vous avez étudié ou étudiez, ou une maîtrise de certains sujets, c’est une piste intéressante. Personnellement j’étais calé en langue, en littérature, et anglais. Et vous ?

Quelle discipline pouvez-vous enseigner pour de l'argent ? Cliquez pour tweeter

3- Devenir guide touristique

Pas mal comme idée aussi. J’ai moi-même, par la force des choses, pris cette voix-là pour me faire quelques sous. Non seulement vous devez maîtriser votre environnement, c’est-à-dire les endroits que vous allez explorer. Mais vous devez aussi avoir un bon sens du relationnel, être sociable et en phase avec votre milieu. Attention, l’argent ne viendra pas tout de suite. Il faut au préalable se faire connaitre. Le bouche-à-oreille fera son travail.

En faisant découvrir les montagnes de Yaoundé aux personnes même qui vivent dans la ville, je me suis rendu compte que les gens passent plus de temps à dans les boites de nuit qu’à découvrir les paysages de leur pays. En plus, ça leur coûte bien moins cher que de boire des bières, pour des moments des plus agréables. Non loin, on a les étrangers qui ne savent pas souvent où aller pour mieux explorer la ville ou le pays dans lequel ils se trouvent. Du coup, il faut aussi y penser les copains…

Ludovic, au sommet du mont des Béatitudes à Yaoundé
Mais attention, l’argent ne viendra pas tout de suite. Il faut au préalable se faire connaitre. Le bouche-à-oreille fera son travail. Cliquez pour tweeter

Dans tous ces exemples, Internet doit s’utiliser en relai pour la communication afin de décupler sa clientèle potentielle et d’aller directement vers sa cible. Pour que les gens soient au courant des services que vous proposez, il faut les attirer de toutes les façons possibles. Les gens veulent souvent des choses mais ne savent pas où chercher.

Les gens veulent souvent des choses mais ne savent pas où chercher. Soyez sur Internet et allez vers eux avec vos talents. Cliquez pour tweeter

Comment développer ses revenus essentiellement sur Internet ?

En fait j’aurais dû titrer autrement vu qu’il s’agit surtout de travail à distance a.k.a télétravail. Quoique… Le télétravail dernièrement c’est via Internet en gros. Avec cet outil, de nombreux métiers ont été créés. Le principe ici est similaire à ce qui a été développé plus tôt. Simplement ici, Internet est le principal relai. Les métiers que cet espace comporte sont nombreux, dont une bonne partie n’est pas gourmande en temps. Qu’il s’agisse de la rédaction web, de l’infographie, du community management ou même de la relecture, les voies sont multiples.

4- La relecture

Ce travail m’aura permis de gagner pas mal d’argent au courant de l’année 2017. Dis comme ça, il parait facile. Peut-être il l’est. Il s’agit ici de relire des contenus rédigés avant leur publication. Généralement ce qui rapporte des sous c’est la relecture des articles de magazine. J’avoue que pour prester ce genre de service il faut parfois avoir un certain relationnel. Je ne suis pas sûr que vous étiez au courant qu’on paye pour ça, parfois très cher. Pourtant le travail en lui-même, très minutieux quand-même, ne vous bouffera pas énormément de votre temps. Après, on peut tomber sur des gens de la vielle école qui voudront absolument vous remettre des manuscrits pour que vous relisiez et notiez les remarques à l’intérieur.

Si ce ne sont pas des magazines, ça peut aussi être des mémoires de licence ou de master que vous pourrez relire. C’est une voie exploitable ma foi, qui peut constituer un vaste marché. Intéressant, non ? Cette alternative parait encore plus intéressante du fait de la rapidité avec laquelle les contenus doivent être produits. Dès lors, il apparait important d’avoir tout près une personne apte à faire ce travail. Les gens n’ont pas le temps mais veulent faire les choses rapidement.

La relecture d'écrits est une activité lucrative. Renseignez-vous autour de vous. Cliquez pour tweeter

5- Le Community management

La digitalisation des entreprises a créé un besoin évident en personnels voués à gérer la présence de ces dernières sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que vient la pertinence du métier de community manager. De loin le truc parait simple. Il demande en réalité certains préalables, dont le premier est une maitrise de l’environnement des réseaux sociaux. Si vous vous y connaissez déjà un peu, c’est génial. Tournez-vous encore vers quelques tutos sur YouTube. Google propose des formations brèves et gratuites dans le domaine. Vous pouvez aussi consulter le blog Histoires de CM, il est simple et bien fourni. Le CM rapporte pas mal de sous, et demande pour seuls matériels, un (bon) téléphone et une connexion internet. SI vous avez un PC, ce n’est pas plus mal. Développer ses revenus demande un minimum de moyens, vous l’aurez compris.

community management, source de revenus

6- L’infographie

C’est un autre métier qui ne demande pas aux gens de se voirJuste des adresses e-mail pour communiquer et transférer les données. Ce service est très sollicité car l’infographiste est un créateur de contenus indispensables pour la communication. Ses clients sont partout et en tout. Si vous disposez de skills dans ce métier c’est tout bon. Sinon, vous pouvez vous débrouiller grâce à certains outils. Notamment Canva, qui est aujourd’hui quasi incontournable pour les gens de com et marketing. Sinon il y a une multiplicité de formations gratuites en ligne pour apprendre les bases du marketing et de la com digitale. Cela est à découvrir ici.

Dans le même sens, d’autres compétences artistiques sont intéressantes à développer. Telles que la vidéographie, le motion design, l’illustration etc.

En résumé

Les voies, comme on l’a vu, sont multiples. Certaines peuvent donner l’impression de se passer d’Internet. D’autres rendent la conversion au digital obligatoire. En vérité, il devient chaque jour plus difficile de s’en défaire, car il devient la place de communication par excellence pour toute activité.

Mais entre nous, si développer ses sources de revenus c’est avoir plus de sous, on peut aussi économiser pour le même objectif. N’est-ce pas? Ainsi, on évite de se disperser grossièrement dans la recherche effrénée de l’argent. C’est une piqûre de rappel, surtout que nous en avons déjà parlé ici.

Tu as une autre idée pour développer tes revenus? N’hésite pas à la partager avec nous… après avoir partagé cet article !

3 réponses

Laisser un commentaire