Deviens l’Étoile que Tu Es

Ceci est un message de la Team Irawo à tous les abonnés, amis et sympathisants de Irawo.


Je n’aurais jamais cru qu’on arriverait aussi loin.

Le 12 Novembre 2015 fut publiée sur internet une certaine interview. Celle de sa Grâce Midas, l’homme qui vous rend riche. Elle avait étê réalisée dans les jardins de l’institut Français et immortalisée par le talentueux photographe Béninois Darios Tossou.

Cette interview racontait l’histoire d’Ulrich Sossou, 28 ans, entrepreneur béninois parti d’un cybercafé pour une fortune « d’un demi-million de dollars ». Ces chiffres ont été sortis durant le reportage fait par l’équipe de Canal + Réussite qui a suivi la publication de cette histoire. Puis par une flopée de médias internationaux et de blogs partout dans le monde. Ulrich Sossou est devenu du jour au lendemain un symbole, une fierté pour des millions de gens dans le monde.

Tout est parti d’un site web qui venait de naître : Irawo.

Lancé par une jeune blogueuse de 18 ans qui avait écrit les mots suivants dans la présentation de ce nouveau projet :

Irawo se propose en priorité d’être un gigantesque répertoire de jeunes talents Africains, de faire leur promotion dans le monde entier leur donnant ainsi des raisons d’être plus excellents, mais aussi et toujours, de créer la Fierté à être Africains.

Irawo, c’est mon SOS Etoiles. Qui que vous soyez, quoique vous ayez comme rêve pour notre cher continent, brillez, je vous prie. Brillez de mille feux, et voyez les merveilles qui brilleront à votre suite.

Irawo se propose en priorité d'être un gigantesque répertoire de jeunes talents Africains Cliquer Pour Twitter

Le concept était simple : faire des interviews de jeunes Béninois de 30 ans au plus, créatifs et talentueux et inspirer d’autres jeunes à travers leurs histoires. Irawo a été créé sur un verbe : Inspirer et sur une image : étoiles. Chacune de ses interviews faisait des jeunes talents interviewés des Irawos. C’est-à-dire une étoile qui permettrait d’inspirer et d’en révéler d’autres.


Après Ulrich Sossou, il y a eu Yanick Folly, aujourd’hui photographe pour l’AFP qui est parti de sa simple obsession pour la photographie et est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands espoirs de la photographie Africaine. Yanick a remporté de nombreux prix internationaux et sous-régionaux et parcouru le Bénin dans ses régions les plus reculées.

Maureen Ayité de la célèbre marque de prêt-à-porter africain Nanawax qui pour la première fois, livrait sa véritable histoire à travers des lignes et des lignes de confession sur ses débuts, ses défis en tant qu’entrepreneure et ses rêves bien-évidemment. À la suite de sa publication, après que des milliers d’autres coeurs ont été touchés par son histoire, Nanawax déclara que cette interview était la plus belle de sa vie.

A la suite de Maureen Ayité, il y a eu Yann Djossinou, le tigre de Roar. Il y a eu Sanmak Quenum, l’inclassable prodige de Nette Royale. Romarick Atoke, l’homme qui construisait des cases. Il y a eu la Golden Girl, Raodath et la croqueuse d’or Rawdath. Il y a eu Yann Asto, médecin et danseur hip hop. Noélie Yarigo, l’étoile filante.

Mawunu, Mylène et Jessica avec l’étoile filante, Noélie Yarigo, championne du 800m

Tant d’histoires inspirantes se sont succédées marquant inlassablement une trace dans le cœur de nos abonnés sans cesse plus nombreux. Beaucoup de jeunes Béninois d’abord puis d’autres jeunes d’un peu partout en Afrique et dans le monde nous envoyaient des messages d’encouragement, de remerciements pour l’histoire de tel ou tel talent qui leur a donné de la fierté, l’envie de continuer à se battre.

Deux ans après, plus de 500 000 personnes touchées, après 290 articles publiés, avec une équipe de 13 personnes, Irawo est devenu un idéal vers lequel tendre et une source d’inspiration de chaque instant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’aurais jamais cru qu’on irait si loin. Et pourtant nous y sommes.

Un média innovant qui prône l’excellence, la détermination et l’amour de la communauté, le sens du devoir citoyen et la fierté. Nous avons cessé d’être un media pour devenir un mouvement. Avec Irawo Tv notre web-tv, Irawo News le volet actualités, et nos différents réseaux, nous avons réussi à toucher le cœur et la vie de centaines de milliers de personnes dans le monde.

Rendre possible l’impossible d’hier, dirait notre dernier Irawo Stévy Wallace.

L’impact était tant au niveau de la visibilité des talents mais également dans la vie de tous ceux qui lisaient leurs histoires.  Nous avons reçu du monde entier des marques de sympathie et surtout de nombreux remerciements de jeunes comme nous qui se rendaient compte que rien n’est impossible. D’autres encore, nous recommandaient des talents autour d’eux pour que nous puissions tirer de leurs vies, une histoire inspirante à raconter.

Je m’appelle Mylène Flicka et depuis quelques jours, j’avais envie de vous écrire. À vous tous qui avez cru en nous. À vous qui avez lu, une seule de nos histoires et avez décidé d’en lire toujours plus. A vous, qui avez fait de Irawo, le mouvement qu’il est. Et à vous qui priez et œuvrez pour que nous allions encore plus loin.

Devenez l'étoile que vous êtes. Cliquer Pour Twitter

Upper Echelon

Dans la Team Irawo, ces deux mots disent tout. C’est un mantra et une devise qui nous accompagne à chaque instant. Nous sommes ici pour aller encore plus loin. Une échelle après l’autre. Toujours plus haut dans le ciel. Pour trouver toujours plus de Irawos.

Par ces mots, et au nom de Mawunu, de Yanick, d’Aldrich, de Mauriac, de Ludovic, de Morel, de Mounkaila, d’Afi, de Jean-Romuald, de Jessica, de Freeda, de Carine et de Yassin, je nous souhaite une belle année 2018.

 

 

Devenez l’étoile que vous êtes.


Mylène.
Team Irawo

ABONNEZ-VOUS À IRAWO 

Mylène Flicka
Suivez-la

Mylène Flicka

Mylène rêve de changer le monde avec un stylo-à-bille et un clavier Azerty.
Mylène Flicka
Suivez-la

2 Comments

Laisser un commentaire