Fon Sonore, Quand Amiral Revers se Dévoile Dans sa Première Mixtape

29 Janvier 2018, c’est la date choisie par Amiral Revers – le rappeur Béninois qui veut toucher le monde avec le fonbgé- pour sortir son premier projet solo « Fon Sonore ». Et pour cause, c’était sa date d’anniversaire (Vous pouvez toujours lui souhaiter un bon anniversaire). Le moins qu’on puisse dire c’est qu’en quelques jours  la mixtape a conquis plusieurs cœurs don le mien. Je l’écoute partout et tous les jours.

Egloyé a d’ailleurs choisi le titre « Gbetoh » extrait de la mixtape comme musique de fond dans sa vidéo sur la fête du vodoun. « Gbetoh » a été publié par l’artiste le 10 Janvier 2018 à l’occasion de la fête du Vodoun au grand bonheur de ses fans. Avec Jupiter Davibe  et Tyaf papa Yasir  en collaboration sur le morceau, le boy Ralami a démonté l’un des clichés les plus connus sur le vodoun. « Le vodoun ne fait aucun mal tant que personne ne se trouve derrière ». Dans ce message claire il apprend au monde entier que le vodoun n’est pas une mauvaise chose en soi mais l’Homme peut décider de s’en servir pour le bien ou le mal comme dans toute chose.

Le Fongbé, toujours et partout.

Tout au long de « Fon Sonore »Amiral Revers est resté fidèle à son identité. Je dirais même qu’il s’est plutôt dévoilé. Sa potion magique vous la connaissez: le mélange de fongbé (langue béninoise) et de français. Pour ceux qui connaissent l’artiste, la première remarque intéressante qui vous arrachera surement un sourire est que le fongbé occupe de plus en plus une grande place dans les morceaux d’Amiral. Il y a quelques mois encore il écrivait des textes en français et lançait au bon moment la punchline qui tue en fon.

Le style a évolué et aujourd’hui vous remarquerez des refrains et des couplets entiers dans sa langue maternelle. Mais bon Dieu que ça marche !  Parce que chaque langue a sa beauté et son identité, Amiral grâce au Fongbé et à ses tournures particulières peut communiquer plus facilement et de manière plus esthétique sur des phénomènes sociaux qui le touchent particulièrement. C’est la raison pour laquelle la mixtape est aussi appréciée des non Béninois. Sa manière d’utiliser le Fon est facilement digérable.

« J’ai mélangé les épices du Dahomey »

Sonorités, textes, ryhtmes, « Fon sonore » est une vraie sauce qui se laisse savourer tellement elle est douce. Amiral Revers y a abordé de nombreux thèmes. Après avoir publié des extraits en 2017, c’est sous le signe de l’espoir qu’il a lancé son projet en sortant le même jour la vidéo du morceau « ça va aller ». Son ton soft , sa mélodie harmonieuse et ses textes réconfortants sont un précieux sésame pour les jours de découragement et de passages durs dans la vie. Pour ne pas laisser plonger les fans dans la mélancolie la mixtape vous accueille très rapidement avec des sonorités de musique urbaine africaine et de musique traditionnelle béninoise. Vous reconnaîtrez facilement le gong des griots dans « Kpanou lelo » le premier morceau d’une liste de douze. Vous ne manquerez pas les jeux de guitare et de tam tam dans « Foulou mi » et « Honi » deux chansons dans lesquelles il ironise sur les rapports entre hommes et femmes dans la société.« Aman toumi », « Chap », « Sortez les bords » et « Gbetoh » sauront vous mettre d’accord quant à ses qualités de rappeur. Amiral y déverse la sauce. Il a même repris « Nanou » un classique de Zeynab que les plus attachés au reggae et au genre musique élaborée apprécieront.

« J’ai voulu me dévoiler, présenter mon fond, ma musique. »

Beaucoup remarqueront un seul featuring sur les douze titres de la mixtape.  Amiral a voulu se laisser découvrir par son publique et aborder les thèmes qui lui tiennent à coeur dans les sonorités qu’il préfère sans se laisser influencer. Vous découvrirez donc du 100% Amiral Revers. La culture de l’artiste apparaît très clairement dans toutes les chansons du projet. Ça lui permet d’avoir un impact culturel sur la nouvelle génération. Les Jeunes Béninois pourront être fiers de frédonner des tracks en fon dans les rues des plus grandes villes du monde. Définitivement, « Fon Sonore » s’adresse à tout le monde grâce à sa variété de thèmes et de sonorités. Il est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et de streaming. Vous ne l’avez pas encore écouté?

 

Téléchargez gratuitement en cliquant ici et partagez sa musique à vos amis.

Aldrich Achani
Suivez-le

Aldrich Achani

Aldrich Achani est fondateur de la marque West’AF. Son rôle dans Irawo est avoir un impact positif dans la vie de tous ceux qui le lisent.
Aldrich Achani
Suivez-le

Laisser un commentaire