Comment j’ai publié mon premier livre grâce à Irawo

Si vous êtes un jeune Béninois qui comme moi, passe une bonne partie de son temps sur les réseaux sociaux ( Facebook, Twitter, Snapchat ou même YouTube), c’est qu’il y a une forte chance que vous ayez déjà entendu parler de Irawo. C’est un média nous donne au jour le jour de nouvelles raisons d’être fiers d’être Béninois, et ce, via l’histoire des différents Irawos.


C’est en 2016, il y a bientôt un an

…..que je l’ai découvert de par les statuts et articles de Mylène Flicka. A ce moment j’étais loin de m’imaginer à quel point il contribuerait à la réalisation de l’une de mes plus grandes fiertés. En fait, Irawo est une petite mine d’opportunités. Je vous explique dans la suite de l’histoire.

J’habite dans l’Etat du Colorado depuis bientôt 2 ans et durant ma première année ici, j’avoue avoir eu pas mal de soucis d’adaptation. Ayant passé la majorité de mon enfance au Bénin, j’ignorais ce que me réservait un voyage vers l’Occident ou plus précisément les USA, vu comme un paradis terrestre. Lors de mes échanges avec quelques amis, quand ces derniers posaient des questions sur mon adaptation et la vie dans ce pays, et que je répondais en parlant de mes difficultés ou de mes chocs de culture, ces derniers en restaient pour la plupart, étonnés. Ils ne réalisaient pas à quel point quitter sa zone de confort pouvait psychologiquement affecter une personne et comprenaient avec peines l’intensité de mes nouvelles batailles.

C’est ainsi que j’ai eu l’idée d’écrire un livre

…une biographie pour être précise. Je voulais partager mon histoire, en partie pour remettre en question les idées préconçues que nous avons sur l’Occident mais aussi pour que cette histoire, la mienne et par la suite celle de C. Ebony (co-auteure de Ji Sokeė), puisse apporter un certain soutien moral à toutes ces personnes qui de plus en plus, quittent leur ville ou pays natal afin d’affronter l’inconnu.

Nous voulions à travers les différents thèmes abordés dans nos parties respectives, montrer que les expériences peuvent être similaires mais qu’elles restent cependant spécifiques à chaque aventurier. En partageant les leçons que nous avons apprises à la fin de chaque épreuve, nous souhaitions également expliquer en quoi chacune de ces batailles pouvait devenir une opportunité de développement et d’accomplissements personnel. Ce livre était notre espoir d’une vision aussi bien réaliste qu’utile de la vie en Occident.

L’idée était donc la, il fallait maintenant passer du rêve à la réalité. C’est à ce moment que Irawo m’a fait découvrir son autre atout.

Tout a commencé un Samedi, le Samedi 21 Mai 2016 sur IrawoTv. J’avais appris que le guest de la journée serait un coach en développement personnel. Il s’agissait de Alexis Deffon, fondateur de Explonentiel.

Au moment où j’écrivais à Alexis

…pour lui parler du projet, j’ignorais réellement comment un coach en développement personnel pouvait m’aider dans la publication de mon livre. Cependant j’avais besoin d’une opinion externe, celle d’une personne qui était, je pense, passée par les expériences dont je voulais parler. Pour une raison qui m’échappe encore, il accepta de discuter de ce projet avec moi, quand bien même ce n’était pas son domaine d’expertise. Au fur et à mesure que le temps passait, quand Ebony et moi nous occupions des premières formalités du livre (définir et localiser notre audience, comprendre le concept de l’autopublication, trouver une plate-forme, obtenir un numéro ISBN, penser aux finances, etc), Alexis nous apportait son aide de diverses manières.

C’était tout d’abord un soutien moral et une aide psychologique qu’il me procura. Durant les jours de doutes,où la réalisation de ce projet demandait plus d’efforts que je n’étais en mesure de fournir, Alexis, à travers ses mots trouvait le moyen de me rebooster. Quand je me focalisais sur les problèmes et obstacles de cette aventure, c’était lui qui me rappelait que le mieux pour moi était de penser aux solutions et au résultat de ma bataille. “Essaye de remplacer les obstacles par leurs solutions, de voir les résultats avant de voir les problèmes” m’a-t-il dit. Car comme il l’a plus tard expliqué, “Ça à peut-être l’air peu significatif, mais ça fera une vraie différence pour toi dans la manière d’aborder les différents rebondissements du projet.” ce que j’ai bien fini par réaliser.

Mais l’aide de Alexis ne s’est pas arrêté à cela, c’est en effet grâce à lui, aux vidéos qu’il m’a recommandé que j’ai fini par découvrir CreateSpace, la plate-forme sur laquelle nous avons publié notre livre. Son aide fut également précieuse lors de la conception du format de nos différentes parties et du choix de la couverture du livre, quand nous étions en plein dilemme face à cette décision qui peut sembler banale. Du début de la rédaction à la fin de celle-ci, Alexis était là, en bon mentor pour me procurer une aide dont j’avais inconsciemment besoin.

Akpe, Alexis.

La première phase étant finie, il fallait penser à la suivante: l’édition du livre. Nous voulions faire de l’auto-édition et avions en effet commencé sur cette lancée. La relecture et la correction du livre, ainsi que le choix de sa taille et celle de sa couverture étant faites, il ne nous restait plus que la mise en format. Cette tâche, qui semblait être la plus simple, était en effet celle qui avait requis le plus de temps et d’efforts.

Cette fois ci, c’était un Mardi, le Mardi 28 Juin 2016. Le guest de IrawoTv était Marcus Ibuka Ndjoli et le thème ? “Ecrire et publier: expérience de Marcus da Writer”.  Magnifique! Génial! * Fais la danse de la joyance *

J’étais toute excitée

…et impatiente de l’entendre. On aurait dit que Irawo avait écouté mes prières silencieuses et décidé d’exaucer mes souhaits. Bien évidemment, je lui ai écrit et ai exposé le projet. Et la, tout devenait réel. Ibuka m’a fait découvrir sa plate-forme, Kusoma Group dont le but est de “redynamiser et démocratiser la lecture des livres africains”. Sur elle, des services tels que l’édition, l’auto-édition, la publication, l’auto-publication, la distribution, et la promotion des livres des auteurs africains étaient offerts, et ce pour les versions papier et eBook des livres. Que demander de plus? C’étaitperfect!

Ainsi, on leur a soumis notre manuscrit et c’était le début d’une nouvelle aventure. Une longue et fatigante aventure mais une expérience magnifique.

Ibuka était celui qui m’a guidé durant le reste du processus. Étant un écrivain lui même et ayant publié une dizaine de livres, il avait non seulement l’expertise mais aussi les ressources nécessaires pour m’aider à produire mon premier livre. Ses conseils m’ont, à de nombreuses reprises, permis d’éviter certains des obstacles qui se seraient présenté sur mon chemin si j’avais été seule. Que ce soit pour l’édition, la publication, la distribution ou la promotion du livre, sa contribution et celle de sa plate-forme ont été d’un grand aide dans la réalisation de cet objectif.

De Mai 2016 à Janvier 2017, il nous a fallu 9 mois pour passer d’une idée, d’un rêve, à du concret, à une réalité.

Ji Sokeė a été publié le 15 Mars 2017

Voyez-vous le talent caché de Irawo ?

Il y a un an, quand j’ai eu l’idée du livre, je ne réalisais pas du tout à quel point ce processus serait long et par moments, pénibles. Je pensais qu’au bout de 4 à  5 mois, le livre serait prêt. J’étais assez naïve et ce n’est qu’une fois face aux différents rebondissements et nécessités que j’ai compris l’étendu du travail qui nous attendait. Mais Irawo a su mettre sur notre chemin et au bon moment, certaines des ressources dont nous avions besoin pour y arriver.

Grâce à lui, j’ai eu deux mentors dont l’aide était aussi diversifiée qu’elle était valeureuse. Irawo est en effet une mine d’opportunités et comme toute opportunité, il suffit de savoir la repérer et de l’utiliser de façon efficiente.

Je ne pourrai finir sans faire un clin d’oeil à ces autres personnes, qui ont contribué à la réalisation de Ji Sokeė: Adonis Megnizoun (correction et relecture), Denis Dapeu (couverture), Mylène Flicka (préface) et Fred Datondji (distribution Bénin).

Voilà donc l’histoire de Ji Sokeė et celle de ma petite aventure avec Irawo.

Femi Michele Nassi


Ji Sokeė est disponible en versions papier et eBook, en Occident sur Amazon.comAmazon.frAmazon Kindle, et en Afrique sur Kusoma Group. Il est également en vente dans de nombreuses librairies du Bénin notamment la librairie Notre Dame de Ganhi, les librairies Cash and Carry et le Rosier de Calavi ainsi qu’à la librairie Akanga de Porto-Novo.

Source : Michele Onassi -Femiché

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Laisser un commentaire