La Béninoiserie est un mythe : tout se passe dans ta tête

On vous raconte des conneries sur les premiers mots que les enfants Béninois prononcent.

Non, ce n’est pas Papa. Ce n’est pas non plus Maman. C’est : Le Béninois. Le Béninois est un code mieux maîtrisé que la constitution. LOL 😂. Numériquement et fondamentalement parlant, la Béninoiserie peut se définir comme la

{…} parfaite connaissance de la psychologie des couches sociales du (leur) pays, des us et coutumes, des traditions et des moeurs et de tout un ensemble de choses qui entrent comme nécessairement dans la constitution – disons biologique – du Béninois. Olympe Bhely-Quenum 

Le Béninois est un code mieux maîtrisé que la constitution Cliquer Pour Twitter

C’est ce qu’on nous a dit que nous étions. Loin d’être un traité social inclusif, diversifié et vrai, c’est plutôt un ramassis de croyances, de préjugés, de stéréotypes de tout genre sur ce qu’est ou n’est pas un Béninois. Souvent, c’est un Béninois qui le dira. Par un mouvement sémantique de retrait, nous identifions la représentation ethnonymique de notre peuple par cette expression « Le Béninois ». Brrr ! Tremblez d’effroi ! Parce que cette expression est toujours suivie d’une pensée négative et cruellement injuste.

Le Béninois est mauvais. Le Béninois est paresseux. Le Béninois est indiscipliné. Le Beninois n’aime pas…Quand tu t’associes avec un Beninois…Si Le Béninois veut….( Complétez en commentaire ). 

Par quel mécanisme, en est-on arrivé à être si durs envers nous ?

Favorisent-elles l’union ? Nous avons hérité ces expressions de nos parents, qui l’ont probablement hérité de leurs pères et mères. Elles sont dissimulées un peu partout, dans les classiques qui ont bercé notre enfance, dans les contes, dans le proverbe qui complète un propos, dans les rumeurs, les légendes urbaines, dans la culture populaire. L’image négative que nous avons de notre être national, ce Béninois, ce lambda ennemi, qui peut être tout vis-à-vis….Cette image manifestée par une culture de la critique âcre dit en mots simples de nous méfier de tout le monde, parce que l’Homme est mauvais et que le Béninois l’est encore plus.

 1- C’est une réalité que nous créons

A force de répéter ces expressions, nous devenons convaincus qu’elles reflètent la realité. Nous sommes en mesure de raconter telle histoire ou telle anecdote, tirées de nos propres expériences ou de celles de nos proches, pour corroborer nos propos et nous justifier. Parfois, nous avons raison. Mais pas vraiment parce que cette réalité existe d’elle-même. C’est ce qu’on appelle le Théorème de Thomas et plus exactement une prophétie auto-réalisatrice. « If men define situations as real, they are real in their consequences ». Selon William Isaac Thomas, un sociologue américain du 20ème siècle,  « les comportements individuels ne peuvent être expliqués à partir de la réalité mais de la façon dont elle est définie par les individus. « .

« Si les hommes considèrent des situations comme réelles, alors elles le deviennent dans leurs conséquences » Le Théorème de Thomas.

Ces expressions ne font pas que nous forger dans l’idée que notre interlocuteur, Béninois de surcroît (oh la la le sorcier ), est un éventuel danger, elles régulent également la manière dont nous y réagissons.  » On ne croit pas que ce qu’on voit, comme dit Saint-Thomas, mais on ne perçoit que ce qu’on croit, dit en substance William Thomas « , ai-je lu dans cet article à propos des prophéties auto-réalisatrices. Les stéréotypes se consolident dans les esprits, grâce à l’environnement et à la culture populaire. On s’attend à. On s’attend à percevoir certaines choses, à vivre certaines situations dans un contexte pré-determiné par les idées reçues; on espère presque certaines conclusions fâcheuses parce qu’on se dit que ça a toujours été comme ça, la preuve, le voisin de… Notre analyse de la situation est biaisée. On n’en veut plus à une personne qui a fauté. On rejette la faute sur ce qu’il constitue : Un Béninois. On brandit le préjugé qui le justifie : « C’est la Béninoiserie ». On croit trouver ailleurs ces qualités qui manquent à dix millions de personnes.

2- On trouve vraisemblable que 10 millions de personnes se ressemblent

Oui. Parce que la malheureuse conclusion qu’on en tire, c’est que tant que quelqu’un est de nationalité Béninoise, il possède le code génétique de la Béninoiserie où sont écrites des tares indélébiles et transmissibles. ADN 229 ! 😎. L’humanité est-elle définie par la nationalité ? Il est vrai qu’il est possible de retrouver des comportements typiques à un groupe social, mais cela est-il valable pour ces 10 millions de Béninois disséminés partout dans ce monde, partout dans ce pays ? Donc tous les Béninois du Nord au Sud, des 12 départements de notre chère patrie sont mauvais ?

Ne me sortez pas ces conneries régionalistes sur les Fons. Pourquoi ? Relisez-le 1, faites-en un combo avec le régionalisme ( que j’espère dépassé ) qu’ont entretenu nos aînés : c’est normal que vous pensiez ça ! C’est ce qu’on nous a répété tout le temps. Tous les Béninois sont-ils toujours en retard ? Nous parait-il acceptable de juger un groupe d’individus sur la base d’expériences parcellisées entre quelques personnes ?  N’est-ce pas injuste d’avancer ces expressions négatives qui pêchent aussi par une généralisation non-fondée ? Il y a une réalité ineffable que nous nous plaisons à occulter : C’est que les gens sont différents.

Tous les Béninois sont-ils toujours en retard ? Cliquer Pour Twitter

L’être humain possède, quelque soit son lieu de naissance, sa nationalité, son groupe ethnique, sa religion, son sexe et son orientation sexuelle, la capacité de faire les bonnes choses ou de faire les mauvaises. Il n’existe aucun peuple fondamentalement mauvais ou fondamentalement bon. La violence et la paix, le bien et le mal, si nous raisonnons de manière manichéenne, cohabitent en tout le monde. Comme le dit ce conte traditionnel Cherokee, le loup qui gagne c’est celui que tu nourris. Sommes-nous tous convaincus que les gens de nos pays sont naturellement mauvais ?

Chaque nationalité africaine que j’ai côtoyé avait ce réflexe langagier. Le Togolais, Le Camerounais et même L’Ivoirien (que nous tenons beaucoup en estime). J’ai souvent eu l’impression que les pays anglophones jouissaient plutôt d’une bonne réputation dans notre culture populaire. Mais je fus surprise d’entendre la semaine dernière, une Nigériane utiliser le même procédé envers ses compatriotes. « Le Nigérian »…On entend aussi des variables plus générales comme  » L’Africain… », « Les Africains ». Si une phrase commence comme ça, il y a de fortes chances qu’elle soit négative.

Si une phrase commence par Le + Nationalité, il y a de fortes chances qu'elle soit négative. Cliquer Pour Twitter

3- Ce n’est qu’une partie de la médaille

Tout n’est pas rose. Des faits regrettables existent mais jusqu’à quel point avons-nous envie de changer les choses ? Pendant que nous fustigeons certains comportements, nous pourrions tout aussi bien être en train de célébrer d’autres. Il existe des Béninois, des Togolais, des Camerounais, des Nigérians de toutes sortes. Il existe des personnes bien sur lesquelles vous pouvez capitaliser vos efforts afin de les rendre encore plus nombreux. Et si nous nous concentrions sur les choses qui vont bien, les choses positives afin de travailler à chasser les négatives ?

Quand je discute avec les gens sur leurs matières préférées au lycée, j’entends souvent :  » J’aimais beaucoup cette matière parce que le Prof… « . En effet, on travaille mieux dans une matière quand le professeur nous accorde une attention particulière.  Deux chercheurs, Rosenthal & Jacobsonont réalisé une célèbre étude (d’abord sur les rats et ensuite ) sur les enfants d’Oak School, une école américaine située à San Francisco. Ils ont découvert ce qui suit : Le simple fait de croire en la réussite de quelqu’un améliore ainsi ses probabilités de succès. C’est ce qu’ils ont appelé l’Effet Pygmalion.

Si vous avez une mauvaise image de votre pays, il est temps de regarder de l’autre côté de la médaille. Il faut arrêter de ne regarder que tout ce qui va mal. Il est important de regarder toute la médaille pour voir qu’il n’y a pas que du mauvais en nous. Et puis, c’est l’une des raisons pour lesquelles Irawo existe. Pour montrer l’autre côté de la médaille qui brille et donne espoir, ces Africains qui nous inspirent et nous font transcender la réalité et la fatalité. La Beninoiserie doit devenir autre chose que du négatif.

La Beninoiserie doit devenir autre chose que du négatif. Cliquer Pour Twitter

C’est ce que j’écrivais dans cet article qui date de 2015,
Ma “Béninoiserie” c’est ma définition du mot patriote. Qu’est-ce qui nous rend fiers d’être Béninois? Qu’est-ce qui nous dope quand on dit “Je suis Béninois”? Qu’est-ce qui nous fait bomber le torse quand on entend l’Aube Nouvelle? Ma Béninoiserie c’est Ulrich Sossou, Yanick Folly, Marie-Cécile Zinsou, Vivou Guézo, Jowel Maëstro, Yann Astro, Claude Biao et d’autres encore. Ce sont ces personnes qui sont de mon pays, et qui donnent le meilleur d’eux. Du talent. Du talent made in Bénin et rien que ça. « 

La peur d’un nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même. Albus Dumbledore.

Nous avons le pouvoir de rompre ce cycle de stéréotypes en renversant le contenu du nom. Il y a un procédé qui consiste à enlever à une expression, à un mot ou à un nom, son sens péjoratif. Il suffit de l’associer désormais à quelque chose de positif à revendiquer. La Béninoiserie peut changer de teinte en devenant une manière beaucoup plus positive et beaucoup plus productive de parler de notre pays. Donnons-y une définition autre que celle qu’on nous serine. Ne pourrions-nous pas arriver à rendre totalement mythique cette Béninoiserie qui fait du mal ? Pour qu’enfin advienne la Béninoiserie Positive. Et si vous cherchez des arguments, n’hésitez pas à visiter Irawo.


En partageant cet article, écrivez une phrase positive contenant l’expression « La Béninoiserie ».


Mylène Flicka.

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

3 Comments

Laisser un commentaire