La Brigade Verte: Une Armée Au Service De l’Environnement

<<Si vous pensez vraiment que notre environnement est moins important que notre économie, essayez d’arrêter de respirer le temps que vous comptiez votre argent.>> Dr Guy McPherson.

C’est sur cette belle citation que nous vous emmenons au Benin, plus précisément à Cotonou, pour vous faire rencontrer une brigade pas comme les autres. Lorsque certains ont choisi de lutter pour l’économie de ce pays, d’autres pour sa justice et d’autres encore pour son émergence, ces guerriers de la nature ont préféré un tout un autre combat : Lutter pour la préservation de l’environnement.

Qu’est ce que la Brigade Verte?

Nous sommes en 2017 et l’association WORKANDSEE VANKAN : AGIR POUR CHANGER eût une idée de génie. De toutes les causes défendues dans ce pays, l’environnement est certainement l’une des plus nobles et importantes. C’est ce qu’a compris cette association en initiant COTOGLO (Autrement dit COTONOU GLO) dont l’objectif était de tirer la sonnette d’alarme sur la question environnementale et les méfaits de la pollution. Pour cela, il fût organisé une sensibilisation critique pour éveiller les consciences sur les mauvaises pratiques environnementales que nous avons. COTOGLO a connu une belle réussite mais il fallait montrer aux béninois comment intégrer les gestes éco-citoyens à leurs habitudes. La Brigade Verte vit donc le jour en Juin 2017 et rassemble des soldats verts volontaires et dévoués à l’environnement. Leur objectif : faire que chaque citoyen soit concerné par l’environnement et n’hésite pas à mener des actions visant à le préserver.

Qui est donc le brigadier vert?

Contrairement aux brigades ordinaires, celle-ci compte dans ses rangs des officiers ayant tous le même grade. Même si dans cette hiérarchie, un coordinateur dirige de main de maître toute l’organisation, il faut reconnaître que tous les brigadiers verts se disent égaux et ont les mêmes rôles. Toutefois, il est important que notifier que n’importe qui n’est pas OFFICIELLEMENT brigadier dès son entrée dans l’équipe. Il lui faut d’abord passer une période d’observation au cours de laquelle il est appelé « potentiel brigadier » et montre toute sa détermination à la cause commune. Ensuite, il devra au-delà du règlement intérieur de la brigade respecter des points essentiels pour décrocher le titre de « brigadier vert ». Pour cela, il faut être actif sur le forum de la brigade, participer fréquemment et spontanément aux actions menées par l’équipe, relayer les informations se rapportant à la brigade et à ses activités sur les réseaux sociaux, et être avant tout un ambassadeur de l’environnement. Après avoir franchi cette période cruciale d’observation, l’aspirant peut officiellement être appelé BRIGADIER VERT.

Question pécuniaire ou logistique au sein de la brigade

Les agents de la brigade verte sont des citoyens volontaires qui travaillent sur autofinancement. Leurs différentes activités se font sur fonds propres, et chacun participe à hauteur de ses moyens. S’ils ont déjà eu auparavant de l’aide de la part de la Direction de la Promotion de l’écocitoyenneté, il est important de notifier que cet apport n’était constitué que des matériels pouvant aider nos soldats verts dans leur tâche. Partant du principe que l’argent est souvent source de division, la Brigade Verte éloigne de ses activités toute question pécuniaire. Cela explique d’ailleurs l’absence d’une trésorerie au sein de la brigade. Vous voulez les aider ? Faites-le en leur apportant des matériels qui leur permettra d’exercer leurs actions.

Que fait donc la Brigade Verte?

Les agents de la Brigade Verte puisent leur force dans la satisfaction morale qu’ils ont chaque fois que l’une de leurs actions menée à bien. Et en parlant de leurs activités, il faut reconnaître que tout a été bien organisé au sein de ce regroupement pour que les objectifs soient atteints. Mis à part le GREEN CHALLENGE qui fait office de défi environnemental personnel pour chaque membre de la brigade, la brigade a à son actif plusieurs autres activités qu’elle mène durant chaque mois.

  • 1ère semaine du mois (1er samedi du mois) :  GREEN DAY

Au cours de cette journée, toute la brigade est sur le terrain. Un endroit auparavant ciblé passe sous les mains de nos soldats verts qui se chargent de redorer son blason et de le rendre plus salubre. Puisque la Brigade Verte n’est pas jalouse de son identité, tous ses membres peuvent venir mener cette action habillés de leur uniforme ou non. Eh oui, comme toute brigade celle-ci a également ses uniformes (T-shirts, casquettes etc.). C’est ainsi qu’armés de leurs outils et d’une dévotion sans pareille, ils ciblent certains endroits de notre ville qu’ils se chargent de rendre plus propre.

  • 2ème semaine du mois (2ème samedi du mois) : GREEN TALK

Le GREEN TALK est un rendez-vous pris par nos guerriers qui combattent les problèmes environnementaux, pour discuter sur leur forum d’un thème choisi à l’avance. Tous les soldats doivent y participer. Ce qui rend d’ailleurs ce forum de la Brigade verte plus particulier est certainement les règles spécifiques de son règlement intérieur. Ici, non seulement le français est exigé mais il n’est question que d’environnement ainsi que de sa préservation, et si vous pensez avoir un accès permanent au forum, détrompez-vous, car la brigade n’est ouverte que du lundi au samedi entre 6 et 22h..Toute intervention au delà de ces heures est passible de sanction. Il est bien évident que nos brigadiers verts prennent leur travail très au sérieux.

  • 3ème semaine du mois : GREEN DAY SALUBRITÉ ET GREEN DAY SENSIBILISATION

Pendant cette semaine, la Brigade Verte choisit essentiellement deux jours pour agir. La GREEN DAY SALUBRITÉ est un jour spécial au cours duquel toute l’équipe de la Brigade Verte se déploie sur le terrain pour travailler sur un axe déjà ciblé à l’avance. Elle essaye de rendre propre cette zone pour montrer le bon exemple à la population. C’est d’ailleurs le cas de la VAGUE VERTE organisée par la brigade au cours de laquelle ils eurent à ramasser tous les déchets sur un parcours donné. Grande fût la joie des brigadiers lorsque cette action fût reprise par d’autres citoyens. En un mot, le message commençait par passer et ce n’était pas le moment de dormir sur ses lauriers, mais plutôt de continuer le combat pour que l’éveil des consciences soit total. Par contre, la GREEN DAY SENSIBILISATION comme son nom l’indique permet aux brigadiers de la nature d’informer les citoyens sur les dangers de la destruction de leur environnement.

  • 4ème semaine du mois (4ème samedi du mois) : GREEN TALK

La différence entre ce GREEN TALK et celui de la 2ème semaine est simple. Celui-ci exige que les membres de l’unité de lutte pour l’environnement soient présents sur un lieu défini à l’avance. Un thème est préalablement choisi, thème autour duquel les membres discutent. Retenez que ces discussions se suivent d’un rapport bien détaillé qui parvient par la suite à la Direction de la Promotion de l’Ecocitoyenneté. Autrement dit, nos guerriers ne combattent pas en vain. Ils s’assurent de garder des archives de chacune de leur lutte pour la noble cause.

Dehors c'est aussi chez nous - La Brigade Verte Cliquer Pour Twitter

<<Dehors c’est aussi chez nous.>>

Avec leur slogan <<Dehors c’est aussi chez nous>>, les brigadiers verts décrivent parfaitement leur idéologie. Ils ne se limitent pas à la ville de Cotonou. L’équipe a déjà eu à se déployer sur la ville d’Abomey-calavi où elle a sensibilisé une zone qui fut ensuite nettoyée. Ensuite, vint Allada où ils eurent également une journée de salubrité, puis de Togbin à Grand-popo où les populations furent sensibilisées sur la destruction des palétuviers. En un mot, pour les brigadiers verts, aucune action ne serait trop grande pour atteindre leurs objectifs. Et c’est fort de leurs convictions qu’ils ont prévu de futurs projets pour renforcer leur combat pour la préservation de la nature.

Crédit: La Brigade Verte

Le GREEN SCHOOL l’un des projets phares a débuté le samedi 02 Décembre 2017. L’objectif est de cibler trois écoles de trois différentes communes (Cotonou, Abomey-calavi, Sèmè-kpodji), puis de commencer par former des enseignants de ces communes sur la préservation de la nature et sur les objectifs de développement durable. Ensuite, l’étape suivante serait d’aller dans les écoles, de sensibiliser les enfants sur la protection de l’environnement afin que ces jeunes pousses servent de messagers dans leurs familles. Pour la Brigade Verte, si les enfants sont déjà informés sur les dangers des problèmes environnementaux, il serait plus aisé d’atteindre leurs parents.

En outre, en collaboration avec l’ONG AGIR, ils ont contribué à l’aménagement et à la valorisation du marécage de Fifadji. La phase intensive du Projet d’Aménagement du Marécage de Fifadji (PAMFI) qui consiste en l’assainissement dudit marécage grâce à des actions de salubrité, de nettoyage des berges ainsi que du plan d’eau a réellement débuté ce samedi-là. Nous ne pouvons que souhaiter du courage et de la persévérance à cette belle initiative.

 

Par ailleurs, l’autre projet de la Brigade Verte dont l’impact risque d’être plus visible est certainement celui des << FOULÉES VERTES>>. Si vous voulez en savoir plus, il vous suffira juste de suivre la Brigade Verte dans chacune de ses actions sur sa page, de la soutenir en devenant déjà vous-même écocitoyen puis avec du matériel si vous en avez. Enfin, pour que tout le monde soit au même niveau d’information, relayer les informations de la brigade serait quand-même un autre moyen de la soutenir et de contribuer à la sauvegarde de l’environnement.

N’oubliez surtout pas que, comme le dit si bien Albert Einstein « le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui le regardent sans rien faire« .

Crédit: La Brigade Verte

Aidez la Brigade à sensibiliser le monde en partageant cet article.

Suivez-la

Freeda Lokossou

Freeda aime passer son temps à écrire et à découvrir de nouvelles choses.
Suivez-la

2 Comments

Laisser un commentaire