Des Masques, des Visages et Un Pinceau, Les Révélations de Jean Marc Ouattara

Comment ne pas partager avec vous l’expérience vécue à la vue de   »Révélations » de l’artiste peintre Jean Marc Ouattara ? Il s’agit de la première exposition solo du jeune Ivoirien de 23 ans en fin de baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval. Il y a présenté jusqu’au 02 Décembre 2017 un corpus d’œuvres picturales réalisées entre 2016 et 2017.  Etait-ce juste de la peinture ou un délicieux conte coloré de nos vies ?

« Le dessin, il est inné en moi »

« Le dessin, il est inné en moi. Depuis tout petit, je savais vraiment bien dessiner. Je ne sais pas d’où c’est venu . Jusqu’aujourd’hui je ne sais pas« . Dessinateur depuis tout petit, Jean Marc a voulu très tôt en faire un mode de vie. Il s’est alors inscrit au lycée d’enseignement artistique puis a poursuivi à l’école des beaux-arts d’Abidjan malgré l’opposition de ses parents. Comme il le dit lui-même, « La-bas j’étais plus porté sur les portraits et leur perfection« . Il faisait attention à chaque détail dans ses dessins. Une fois inscrit à l’Université, sa perspective de l’art a changé. Il a donc commencé par exprimer librement sa créativité. Il s’est lâché et c’est ainsi qu’il fit ses  « Révélations ».

Masque sacré, fondation des Révélations.

En Afrique, le masque n’est pas que décoratif. Il a une signification sacrée que beaucoup ignorent. Pour Jean-Marc, « le masque est une institution que Dieu a donné aux hommes afin que ces derniers soient mieux organisés« . Les masques ont donc des significations et des rôles que beaucoup ne connaissent pas.

« Ce sont des choses qu’on ne peut pas savoir à moins de s’y intéresser. Je le fais découvrir à mes frères et au monde. C’est pourquoi j’ai appelé l’exposition Révélations. Ce sont des choses cachées que je vais puiser très loin pour les faire ressortir. Dans la hiérarchie, il y a Dieu, le masque et l’Homme. C’est la raison pour laquelle tout le monde se cache lorsque le masque sort  »

Exposition  »Révélations »

Pourquoi peins-tu des portraits hybrides d’humains et de masques?

L’humain est le porteur du masque et c’est encore sur l’humain que s’exerce le pouvoir du masque. Mais si l’humain n’est pas là, où le masque va t-il exercer sa fonction ? Sur personne. Il y a vraiment une importance de l’humain dans ce système là. Donc pour pouvoir montrer cette importance, je fais une fusion entre l’humain et le masque. Quand tu regardes il y a un visage d’Homme qui apparaît mais j’y ajoute l’œil du masque.

Pourquoi pas le masque en grand et l’œil humain à l’intérieur !?

Pourquoi je ne mets pas le masque en grand ? Juste l’œil du masque c’est déjà très puissant. Si je mets à part égale, il y aura un déséquilibre. Dans la définition, le masque est déjà supérieur à l’humain.

Ici, j’ai mis l’œil du Goli. Le Goli c’est un masque protecteur. Son rôle est de protéger et de prévenir tout ce qui est épidémie dans la société. Il esquive tout ce qui est malédiction. Si je l’ai fusionné avec le portrait d’une personne, c’est pour dire qu’en tant qu’humain, nous devons être des protecteurs pour notre famille et les gens qui nous entourent. Tu n’as pas besoin d’être un masque pour connaitre ça. La valeur de protection, en tant qu’humain, en tant que chef de famille,  tu as le devoir de l’avoir.

C’est comme le masque qui est là j’ai mis un visage avec du relief. Le masque que j’ai appliqué, c’est le Bobozima, un masque de ressource. Son rôle est de protéger la ressource parce que l’eau c’est très important dans le ménage. Elle est à protéger. Quand l’eau est sale, nous tombons tous malades. Nous devons apprivoiser les valeurs du masque parce qu’elles sont très bonnes.

Comment as-tu connu tout ça ?

Je me suis intéressé. Je suis allé voir comment ça se passe. J’ai eu des cours de l’histoire de l’art où on étudiait déjà qu’est ce que le masque en général, comment reconnaître le masque dans chaque groupe ethnique, quelle est la fonction du masque dans la société et quelle est l’importance de l’humain dans cette fonction là ? J’ai aussi approfondi mes connaissances de mon côté. Il ne suffit pas de rester à l’école et puis croire tout connaitre. Il faut vraiment s’intéresser et aller à la source pour apprendre.

Et toi, qu’est ce qui t’a poussé à t’intéresser aux masques ?

C’est leur esthétique. Elle est contraire à celle des humains et ça m’a fasciné. Quand un masque est laid, il est esthétique contrairement à l’humain. Quand le masque est laid, quand il a des formes bizarres, les gens disent WOW ! C’est ce qu’on adore. C’est la laideur du masque qui fait sa beauté.

Pourquoi cet objet aussi laid peut-il être craint par l’humain ? Pourquoi les gens se soumettent au masque ? Quand je regarde tout ça, je suis interpellé. C’est beaucoup de réflexions et ça m’aide à chercher plus loin. Je fais des recherches que je transfère dans ma peinture.

Notre culture a de la valeur. Nous pouvons la véhiculer au monde à travers nos différents talents

Cette rencontre avec Jean Marc Ouattara nous a  ouvert les yeux sur les trésors cachés de nos cultures, les valeurs qui y sont véhiculées et toute la symbolique même des objets dits sacrés. Puissions-nous tous à travers nos talents faire des Révélations de l’Afrique, des valeurs à partager au monde entier.

Partage cet article à un ami qui ne connaît pas les valeurs du Masque ! ☝🏾

Aldrich Achani
Suivez-le

Aldrich Achani

Aldrich Achani est fondateur de la marque West’AF. Son rôle dans Irawo est avoir un impact positif dans la vie de tous ceux qui le lisent.
Aldrich Achani
Suivez-le

Laisser un commentaire