Pour la jeunesse d’Afrique : Mode guerre Activated

Silence !

On tue en Afrique. On tue des rêves, des jeunes, des potentiels. On tue en silence et on réclame le silence.

Cela fait quelques années que j’ai pensé à écrire des tribunes sur Irawo. Je n’ai jamais eu le courage ou la force. Je pense que quelque part, Irawo a voulu être trop parfait. Trop professionnel. Trop lisse. Au point où nous avons oublié la flamme qui a animé notre aventure depuis le 12 Novembre 2015.

Je suis Mylène Flicka. Mais pour toi qui connais notre histoire, je sais que je t’ai manqué. En réalité, je suis partie à la recherche de la bonne manière de faire oubliant qu’on faisait déjà bien.

Au fait, te rappelles-tu pourquoi on fait tout ceci ? Pourquoi Lamar, Marilyn, Aldrich, Jean-Romuald, Emmanuella, Charlène, Ludovic, Eyram, Mélaine, Marie-Stéphanie, Abdul-Basit, Kelphe ou encore Armèle; et tous les autres qui sont partis; se battent chaque jour ?

Parce que nous croyons en toi. Nous croyons en cette passion pour laquelle tu t’es mis à dos ta mère, ton père et tout le système derrière. Nous croyons au rêve qu’ils trouvent inutile mais qui te maintient éveillé. Nous croyons en la flamme qui brûle en toi et en l’amour que tu as pour ton pays. Nous croyons en toi parce que personne n’a cru en nous aussi. Et pourtant…

Chasseurs de talents d’Afrique spécialisés en Inspiration

Irawo a commencé comme un répertoire de talents Africains. Notre constat était qu’en racontant aux jeunes Africains les histoires inspirantes de ceux qui n’avaient pas lâché leurs rêves, on pouvait effacer le fatalisme qui les empêchait de se battre pour les leurs. Irawo a été créé pour toi qui rêve de devenir designer, mais n’a aucune idée de comment lancer ta marque. Irawo existe pour l’entrepreneur qui désire se faire connaître. Irawo parle à toi, l’illustrateur qui croit au Manga Africain. Irawo porte le développeur qui veut créer le meilleur catalogue de jeux Africains, sur fonds propres.

En cours de route, on a réalisé que les histoires n’étaient pas suffisantes. Elles rassemblent et unissent. Mais elles ne donnent pas toutes les réponses dont on a besoin. Alors, on a écrit, écrit, écrit. Des centaines d’articles à donner le tournis, sur comment lancer sa marque, grossir sa clientèle, se faire connaître, devenir meilleur. On écrivait parfois un article par Jour. Aldrich, au Canada, pouvait se réveiller à 3h du matin pour terminer un article avant de poursuivre sur son boulot d’ingénieur. Marilyn habitait à 6h de fuseau horaire, en Inde, et pendant qu’elle passait son Master, partageait les contenus sur la page Instagram. Jean-Romuald fouillait le web et ses contacts à la recherche de partenariats pour nous faire grandir. Souvent Mélaine devait produire dans le Rush, un visuel dû pour 9h 30 heure d’Abidjan.

Pourquoi faisons-nous tout ça, tu crois ? Pour toi.

Tandis que Irawo grandissait, heureusement d’ailleurs, nous aussi nous avons grandi. Certains parmi nous sont désormais diplômés. Ils ont trouvé un « vrai job » car il le faut bien parfois. D’autres comme moi finissent encore leur Master, pas par plaisir, mais par devoir. Certains nous ont lâchés, mais continuent de croire en Irawo. Et si tu t’en es jamais douté, oui derrière cette belle aventure, il y a la Team et ses défis. Il y a des jeunes comme toi.

Hier, j’ai annoncé à l’équipe qu’on allait devoir faire quelques sacrifices. Nous séparer pour restructurer. J’avais tellement peur de le leur annoncer, car il est dur de quitter ceux qu’on aime. Mais ils sont géniaux ces jeunes qui se battent pour les talents d’Afrique. Leur dévotion à Irawo, à la cause, n’a d’égale que leurs rêves pour l’Afrique.

Africa will not end us. We will build it.

Si l’un de nous tombe, c’est toute l’Afrique qui tremble. La semaine dernière, Oke Obi-Enadhuze, designer Nigérian, a été lâchement assassiné durant les protestations #EndSars. Et de tous les jeunes comme lui tombés pour la patrie, il personnifie cette réalité qui nous étouffe. En Guinée, en Namibie, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Congo, ou encore en Angola, dans toutes les parties de cette Afrique que nous aimons tant, des jeunes meurent de la violence de ces gouvernants égoïstes. La chaîne d’opportunités est brisée et ils se servent des lambeaux pour nous briser, nous aussi.

Africa will not end us. We will build it. Cliquez pour tweeter

Il n’y a rien de plus brave qu’un jeune en Afrique. Nous sommes une génération exceptionnelle, qui donne le meilleur d’elle-même en dépit de tout. On manque d’eau, d’électricité, d’internet, d’infrastructures, d’opportunités. Tout autour de nous n’est que difficulté et challenges. Notre parcours est jonché de tant d’embûches que percer signifie d’abord survivre au jour le jour. Et pourtant, regarde tout ce que nous réalisons.

Cette créativité que nous déployons dans nos chansons, nos applications, nos vêtements, nos shows, nos livres, toutes nos créations ! Imagine un seul instant que nous ayons accès aux mêmes opportunités que nos pairs d’ailleurs. Imagine un seul instant que le meilleur de toi-même rencontre le meilleur que ton pays puisse t’offrir. Il n’y a de ciel ni de plafond de verre que nous ne percerons.

Jeunesse d’Afrique : Nous sommes une génération d’invaincus !

Non. L’Afrique ne nous vaincra pas. Nous vaincrons les « ennemis de son progrès », comme le dirait Mawunu. En 2100, nous serons 1 milliard de jeunes Africains. En 2035, il faudra 18 millions de jobs par an pour absorber notre force de travail. Nous ne verrons peut-être pas 2100 mais nous devons planter les graines de ce jardin à venir.

Je suis triste, optimiste et enragée à la fois. Je sais que toi seul peux comprendre ce sentiment. Le fait est que toute cette rage en nous est ce qui nous pousse également à ne pas abandonner. Quelle Afrique laisserons-nous à nos enfants ? Nous reprocheront-ils de les avoir trahis ?

Hier, lors de notre call, Lamar a dit cette phrase qui est gravée en chacun de nous : « Irawo est la chose la plus importante qui nous guide. ». Irawo est l’étoile suprême qui nous éclaire sur le chemin de nos rêves.

Ⓒ Egloyé
Imagine un seul instant que le meilleur de toi-même rencontre le meilleur que ton pays puisse t'offrir. Il n'y a de ciel ni de plafond de verre que nous ne percerons. Cliquez pour tweeter

Notre vision a beaucoup évolué avec le temps et continuera de changer au fil de nos compréhensions. Il est possible que tu t’y perdes un peu. Mais tout est désormais clair à nos yeux : Nous ferons tout ce qui en est notre pouvoir pour t’aider à vivre de ton talent. Que ce soit te connecter à des jobs de rêves, ou militer pour tes droits élémentaires. Que ce soit t’aider à transformer ta passion en business, ou renforcer ton réseau professionnel. Que ce soit via des évènements, des outils, des lois, des programmes, des livres ou encore des web-séries, nous t’accompagnerons dans la libération de ton potentiel. C’est notre mission. C’est notre part du Colibri.

Cette mission n’est pas liée à nos personnes. Elle survivra après nous. Dans les prochaines semaines, ce site va certainement passer en maintenance. Tu sentiras peut-être un peu de silence, mais tu le reconnaîtras comme celui qui précède une forte explosion. On fera le nécessaire. On donnera le meilleur. Upper Echelon, jusqu’aux étoiles et plus si affinités.

Si tu crois en notre combat, ne cesse pas de combattre le tien. Car nous sommes tous liés. Rejoins-nous ici et surveille nos réseaux. Ceci était un cri d’appel. Je n’avais pas spécialement une nouvelle à t’annoncer. Juste une promesse à renouveler. Mode guerre Activated !

Tu m’as manqué aussi, Camarade Warrior.

Captain Flicka


Credits Couverture : Unknown

Laisser un commentaire