Parce que La SoB Fashion Week Est Tout Simplement Une Magie ✨

La Fashion Week continue de battre son plein.

Quelques photographes passaient quand même quelques participants sous leurs flash pour le Street Photo Call. J’observais encore, d’un regard curieux, les préparatifs lorsque le soleil s’éclipsa lentement avec ses rayons derrière les nuages. Le défilé allait commencer et l’affluence était de plus en plus forte. Certains s’arrêtaient le temps d’un selfie tandis que d’autres préféraient s’installer sos l’énorme tente qui accueillait l’événement pour se choisir une place de choix…

Team Ankara ou l’élégance revêtue en pagne

Toujours à la même place qu’hier, je vis, avec plaisir, commencer la soirée avec comme première collect : La Team Ankara…Une Amazone en parure jaune ouvrit le bal de magie, en se balançant en cadence sur le podium lumineux. Une couture entre traditions et modernités.  Elle fut très vite remplacée par une autre sublime demoiselle dont la robe était assorti à un sac de sorti en pagne..un style qui me fit d’ailleurs penser à notre Irawo Nanawax qui était aux premières loges de cette deuxième soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pendant que je me perdais dans l’élégance de cette tenue, qui pourrait faire un tabac aussi bien au boulot que lors d’une soirée, un mannequin à l’allure masculine qui fût étonnement sublimée dans une robe slim à volants me fit penser qu’avec la mode on pouvait que s’attendre à de l’inédit. Comme un rayon de soleil, cette afro girl que je pris du plaisir à contempler hier vient nous présenter une magnifique tenue orange qui dessinait à merveille ses courbes. Son visage grave faillit me faire oublier à quel point les volants en pagne de sa robe faisait tout le charme de cette pièce d’or.

L’atmosphère aussi bien que l’ambiance chic se prêtaient au jeu. La deuxième journée de la SOB Fashion WEEK qui était dédié au HIGH STREET venait de commencer en beauté et je me dis une fois de plus que je suis plus que chanceuse de vivre cette aventure du glamour.

Francine entre lainage et pagne

J’étais tellement perdue dans la contemplation de ces modèles assortis de pagne qui me faisaient rêver que je ne me rendis pas compte que le premier défilé touchait à sa fin…la parade finale me fit comprendre qu’on devait accueillir un autre talent qui allait nous montrer ses prouesses dans l’univers de la mode. L’Univers de Francine ou encore UF  est une marque qui vient me prouver qu’en mode, aucune barrière ne pouvait être mise si on veit faire parler sa créativité. Cette marque qui priorise le tricotage dans ses créations nous dévoile des tenues peu ordinaires dont le charme séduirait toute personne aimant s’habiller de façon sexy ou décontractée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les tenues faisaient voyager dans un monde moderne dans lequel la sensualité et l’élégance peignaient une belle Afrique. Que ce soit les robes au décolleté plongeant ou les crop top tricotées ainsi que les petites accessoires comme les sacs à main montraient la beauté de l’Univers de Francine. On avait envie d’y plonger de se servir et de ne plus en ressortir.

Awa by Siwax, Afrique et Attitude

Je voyageais encore dans l’Univers de Francine lorsque le son d’un Djembé me sortit de ma rêverie.. Une jeune adolescente armé de ce tam-tam faisait tourner tous les regards sur son passage à chaque fois que ses doigts effleuraient cet instrument de musique. Elle vient au coeur de la piste et fit danser quelques-uns. Cette sonorité annonça le début du défilé de la collection AWA BY SIWAX.

Ici, le wax règne en maître et est élégamment mis en valeur dans des modèles qui dévoilent une explosion de créativité. Les hommes aussi bien que les femmes pouvaient trouver leur bonheur dans cette collection, en tout cas c’est ce que nous a prouvé le couple dont la complicité se mariait au glamour de leurs tenues. Puis d’autres sirènes qui portaient délicieusement ces créations tirées de l’inspiration et de la créativité béninoise défilèrent pour enflammer l’ambiance qui bouillonnait déjà d’émotions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les fashionistas étaient de plus en plus épatés et les murmures d’éblouissement se faisaient entendre. Ces deux Béninoises comblaient une fois de plus toutes les attentes et la quintessence de la mode se mettait à nue devant ce public assoiffé de fashion. Ce deuxième jour était riche en émotions et l’une des participantes nous en a assez fait vivre en nous plongeant dans l’histoire en nous parlant de la première boutique de vêtements prêt à porter au Bénin dont elle était la propriétaire. « Habillons nous propre, habillons nous saouls !  » était leur slogan, car pour eux la mode devait saouler…Une anecdote qui fit rire tout le public et qui mit plus de féérie dans cette soirée.

Lili Wax, le pagne, rien que du pagne

Une autre marque qui voue un hommage très vibrant au wax fit défiler ses modèles qui pourraient rendre chaque amoureux de la mode prisonnier de ce précieux moment. Nous avons donc pris du plaisir à regarder ces modèles intéressants qui pouvaient habiller tous les âges. Entre modernité et tradition africaine, le designer de cette marque use de toute sa passion pour la mode pour créer des tenues uniques en leur genre. Oui! Cette marque qui a déjà fait ses preuves ai Gabon et au Congo peut être fière d’elle, car elle venait de laisser également son empreinte sur la Sob Fashion Week.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wanted Collection, parce que l’Afrique a ce qu’il y a de plus recherché

C’est pendant le passage de la WANTED COLLECTION que le clou du spectacle se dévoila. Lorsque cette grande marque qui a habillé des stars comme La Fouine et Singuila présentait ses créations exceptionnelles, les dieux de l’électricité choisirent de nous lâcher.

C’est alors que le public s’unit comme un seul homme pour illuminer la scène avec les flashs de leurs Smartphones. Le Djembé résonna à nouveau. Les mains reprirent leur cadence pour que le défilé continue. La SBEE n’aura pas la SOB. Le public était déchaîné. Les modèles encore plus. Avec leur touche spéciale qui faisait un clin d’œil à l’Afrique, Wanted Collection rendit grâce à la terre africaine. Un, deux, puis trois mannequins défilèrent. Imperturbables, dans leur attitude, dans leur majesté.

Du made in Benin qui faisait référence à notre culture. Chaque accessoire comptait, depuis la corde nouée à la hanche en guise de ceinture au képi, en passant par le chapeau et l’éventail en paille. Avec une telle finesse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On dégustait savoureusement ce spectacle avec nos yeux lorsqu’un charmeur en feux fit son apparition pour semer une panique plutôt festive dans les rangs. Tandis que certains fuyaient en riant d’autres plus courageux, le sourire aux lèvres, attendaient pour voir jusqu’où irait l’audace de cet homme. Toutefois, il clôtura en beauté ce défilé dont la parade risque de marquer les esprits, puisque tous les mannequins la firent avec chacun un feu d’artifice dans la main.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kuamba Kuakuvi, le génie du fil

Cette marque  de prêt-à-porter casual chic d’inspiration africaine a également marqué les esprits lors du passage de ses modèles sur la piste de la SOB FASHION WEEK. Bogolan et pagne étaient à l’honneur et s’unirent à d’autres types de tissus exceptionnels. Les mannequins se balançaient, se croisaient et offraient du beau spectacle. Robes, pantalons, tuniques, tout le monde peut en avoir pour son compte dans cette collection. Le glamour ainsi que le chic avaient leur mot à dire lors de ce passage hautement luxueuse.

Konfam ou l’art du Batik

La collection KONFAM qui vient d’une nouvelle collaboration entre ROAR et un autre designer talentueux vient mettre le feu à la scène avec leur passage qui était d’ailleurs le dernier. Inutile de vous dire une fois de plus à quel point les modèles de ROAR étaient d’une finesse inouïe. On a l’impression de voyager dans un monde enchanté africain lorsqu’on regarde ces mannequins effleurer à peine la scène comme s’ils volaient revêtu de ces modèles extrêmement MA-GNI-FIQUES. ROAR innove de plus en plus dans l’univers dans la mode africaine et l’effet boule de ‘neige que nous offre cette marque béninoise se révèle encore de nouveau dans cette collection. Même la présidente de la SOB FASHION WEEK s’est laissé entraîner dans la jungle de ROAR et  immortalisa la fin de cette soirée avec un show que nous ne serions pas capable d’oublier…

La deuxième journée de cet événement dédié à la mode eût un grand succès et la trésorière de la SOB qui était très enthousiasmée n’a pas hésité à partager avec moi ses impressions :

Je suis très contente de voir comment se déroule chaque journée. Que ce soit les mannequins ou les designers, chacun y a mit du sien pour que le show soit unique et magnifique. Maintenant, nous espérons que cela permettra de developper la mode ainsi que le MADE IN BENIN.

Même le promoteur de la marque ROAR notre cher Irawo Yann Djossinou a bien voulu partager avec moi ses émotions après ce spectacle :

Même si nous n’avions pas clôturé le show comme nous le voulions car tout ne s’était pas forcément passé comme nous le voulions mais le public a permit à la soirée d’aller jusqu’au bout. Cela nous a fait plaisir et nous espérons que cette initiative va pérenniser la mode au Bénin.

Mais la S.O.B ce n’est pas fini, vous pouvez encore nous rejoindre, pour vivre cette magie 😉

Suivez-la

Freeda Lokossou

Freeda aime passer son temps à écrire et à découvrir de nouvelles choses.
Suivez-la

Laisser un commentaire