7 Vérités à Retenir de l’Histoire de Stévy Wallace

Nous avons besoin d’inspiration pour fonctionner à plein régime. Au-delà de ça, les histoires à succès sont pleines de leçons et d’enseignements variés. Mais surtout de vérités. Parce que la manière la plus intelligente de s’éduquer est d’apprendre de l’expérience des autres, nous vous invitons à décortiquer ces 07 leçons de l’histoire de Stévy Wallace, l’outsider qui a dompté l’impossible.

1- On peut partir de Zéro à Héros.

Vous voyez ce gars de votre quartier qui ne fait rien de ses journées et dont personne ne connaît l’occupation? Vous savez, lui qui traîne avec une dizaine de filles à la fois et qui passe toutes ses nuits dans les bars et boites de nuit; celui là même que nous traitons d’inutile ?! Eh bien, il peut toujours réussir dans la vie. Si vous le croisez, dites lui que rien n’est impossible à toute personne qui veut y arriver. Il suffit de trouver un but et une raison de vivre puis de s’appliquer à faire les bons choix. Racontez lui l’histoire de Stévy Wallace. Faites la lui lire et vous aurez peut être un impact dans sa vie. Vous serez peut être le déclic qu’a constitué JR dans la tête de Stévy.

2- Il faut s’entourer de bonnes personnes.

Il est indéniable que suivre les bonnes personnes est un facteur qui a été décisif dans la vie de Stévy Wallace. Entre ses potes de Porto-Novo et sa rencontre avec Fabrice Cossi, il est devenu une autre personne. Il a appri le sens et l’amour du travail bien fait. Cette relation lui a permis de rencontrer les acteurs du showbiz dans lequel il s’est fait une place. Il a commencé par trouver un sens à sa vie et a accompli de grandes choses. La No Limit Génération qu’il a créée est née d’un appel téléphonique avec son pote JR. C’est bien la preuve que toutes les personnes qui nous entourent ont un impact sur ce que nous sommes ou faisons. L’environnement de la NLG l’a forgé et lui a appris à gérer une équipe d’êtres humains. Fréquentez des personnes qui vous tirent vers le haut.

3- L’argent ne doit pas toujours être une finalité.

Durant son parcours, Stevy Wallace a connu une longue période d’apprentissage sur le tas. C’est d’ailleurs durant cette période qu’il a acquis les bases du show-business et du travail d’équipe. L’une des phrases les plus marquantes de cette période est « Je ne pensais même pas à l’argent ». Lorsque nous nous appliquons dans une tâche pour notre honneur et notre fierté, nous sommes sûrs de donner notre 100% parce que notre nom vaut tout l’or du monde. Nous gagnons donc de la valeur aux yeux des personnes à qui nous avons rendu service. Le mieux, c’est que nous gagnons énormément en expérience parce que nous cherchons à bien faire. La course derrière l’argent peut nous amener à faire de mauvais choix, à corrompre ou à être corrompu; bref, à mal faire. La conséquence directe est la perte de crédibilité précédant un déclin de notre carrière. Stévy lui même l’a dit. « Il y avait des groupes plus influents que la NLG, mais tout le monde voulait nous rejoindre parce qu’on avait de l’impact ». L’impact que vous avez est la clé. Ce n’est pas Ola Aminou qui dirait le contraire.

4- Il faut parfois sortir de sa zone de confort pour relever certains challenges.

Nous avons tous un environnement que nous avons créé au fil des années et dans lequel nous nous sentons bien. Lorsque les conditions de cet environnement sont réunies, nous atteignons nos objectifs, nous performons. Malheureusement nous atteignons aussi un stade auquel nous stagnons. Ça devient routinier et nous voulons plus. Eh bien pour atteindre ce plus il faut sortir de cet environnement et se challenger. Il faut parfois se mettre dans des situations pas commodes afin de relever des défis qui nous apportent un plus et une valeur ajoutée. Sortir de notre zone de confort nous permet d’accumuler de l’expérience. « Nous ne pouvons pas espérer des résultats exceptionnels en faisant des choses normales ». Il faut parfois provoquer la chance; aller chercher son opportunité.

5- L’Occident n’est pas un El-Dorado.

Il faut l’avouer. S’en sortir en Afrique n’est pas toujours chose aisée mais l’herbe n’est pas plus fraîche ailleurs. De nombreux jeunes Africains caressent le rêve européen au point de risquer leur vie et c’est malheureux. La vie en Occident est aussi faite de sacrifices, de travail acharné et de douleurs de toutes sortes. Il faut s’y battre autant qu’en Afrique afin de s’en sortir et de tirer son épingle du jeu. Sortir de sa zone de confort, oui mais pas au prix de sa vie.

« La vie en Europe, franchement ce n’est pas simple. La solitude, ça ronge, ça ruine, ça tue. Je devenais fou. » – Stévy Wallace

Chaque Africain où qu'il soit doit s'investir à développer notre contient Cliquer Pour Twitter

6- L’Afrique a besoin de ses enfants.

« Chaque Africain où qu’il soit doit s’investir à développer notre contient ». C’est à nous de prendre les choses en main et de poser les actions qui mèneront à son essor. Il est primordial que nous travaillons et apportons une pierre à la construction de l’édifice du développement africain. Contribuer au développement n’implique pas forcément de retourner en Afrique après des études en occident. Il existe aujourd’hui plusieurs moyens disponibles grace au digital et à internet pour avoir de l’impact à distance. Il suffit de le vouloir et de poser les actions. « Nous devons nous investir à régler chacun un problème en Afrique ». Cela passe par un travail acharné et une application pour la qualité des résultats que nous produisons. Si chacun à son niveau réalise bien sa tâche au quotidien,  l’Afrique aura plus de chances de rattraper son retard.

L’Afrique des idées

7- Il faut rêver et se battre pour son rêve.

« On n’a pas besoin d’attendre que les gens croient en nos rêves pour les implémenter ». Le premier pas vers la réalisation est le rêve. C’est notre essence. Il nous donne une vision. Une fois que nous rêvons et que nous avons nos objectifs, nous devons travailler et avoir foi en nous même. « On rêve seul et on se bat seul pour atteindre ses objectifs ». Qu’on soit soutenu ou pas, nous serons les seuls responsables de notre réussite et des résultats que nous produisons. Il ne faut rien lâcher. Tant qu’on continue de se battre on finit par réaliser si la vision et les moyens sont bons. Votre longevité dans la chasse à vos rêves déterminera votre crédibilité.

Si vous n’avez pas encore lu l’incroyable histoire de Stévy Wallace l’immortel, elle est encore disponible ici. Plusieurs autres sésames vous y attendent.

Partagez cet article. Vous ferez du bien à vos proches

 

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Aldrich Achani
Suivez-le

Aldrich Achani

Aldrich Achani est fondateur de la marque West’AF. Son rôle dans Irawo est avoir un impact positif dans la vie de tous ceux qui le lisent.
Aldrich Achani
Suivez-le

2 Comments

Laisser un commentaire