D’un Blog À Une Bibliothèque, L’histoire de Tchonté Mireille Silué

Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux (et vous l’êtes sûrement), vous avez sans doute croisé une fois le nom de Tchonté Mireille Silué au détour d’un tweet ou d’une publication. Derrière ce nom se cache une jeune blogueuse ivoirienne de 23 ans qui nourrit une passion se faisant de plus en plus rare de nos jours : celle des livres. De la création d’un Blog à 18 ans à l’ouverture d’une bibliothèque à 23, il n’y a souvent qu’un…tas de livres.

Des livres et des livres, partout, partout.  

L’histoire d’amour entre Tchonté et les livres commence dès sa plus tendre enfance. Cette passion, elle la doit à son père, qui dès l’âge de 8 ans, lui offre régulièrement des livres en cadeau.

« De Barbie Vétérinaire, aux œuvres de Camara Nangala, chaque bonne note, chaque anniversaire, chaque fête de noël, était l’occasion de renflouer ma bibliothèque. »

C’est donc tout naturellement que Tchonté développe également une obsession pour l’écriture. Au lycée, elle écrit de petites histoires qu’elle partage avec ses camarades de classe. Mais ce n’est que plus tard, au contact d’une camarade de Fac blogueuse, qu’elle saute le pas et ouvre son propre blog en 2012.

©️ Livresque

Méli-Mélo d’une Intello

…un Blog Lifetstyle où elle partage ses réflexions et ses humeurs avant de céder plus tard sa place à « Les chroniques de Tchonté », qui est aujourd’hui sa plateforme principale. A travers ses différents articles, elle transporte ses lecteurs au sein de son univers onirique fait de livres, d’Ice creams et aussi d’un peu de religion. D’une plume gracieuse, elle  fait (re)découvrir les plaisirs de la lecture à ses followers et les invite à la « Magie des livres ».

« Pour changer le monde ou essayer de l’améliorer, on n’a pas besoin de commencer avec des millions. »

Quand elle ne partage pas les ressentis de ses dernières lectures, Tchonté aime à partager ses ambitions, ses rêves. L’éducation est l’une de ces causes qui lui tient à cœur. Dans son pays, la Côte d’Ivoire, l’éducation traverse une période de crise. Depuis quelques années déjà, la « croqueuse de livres » nourrit l’espoir de voir :

« Des écoles, une société où l’on ne nous dit pas que nos rêves sont « trop » grands. Un système éducatif qui forge des combattants, des aventuriers. Une société où les parents diront à leur enfant « Va, essaie, I got your back »

Consciente que l’état ne peut pas tout faire et résolument engagée à ne pas se contenter de la place de spectatrice, Tchonté casse sa tirelire et met à profit sa formation d’entrepreneur social. Elle esquisse les premières lignes d’un projet qui deviendra plus tard le Centre « Eulis ».

C’est comme un cyber…où on navigue dans les livres

Le 17 Avril 2017, le centre Eulis (anagramme de « Silué ») est ouvert au public de tout Yopougon, même si la bibliothèque cible plus précisément « les élèves de la 6e à la terminale « . Le centre Eulis c’est un espace d’étude, de lecture et une bibliothèque d’environ 300 livres de tous les genres littéraires. Les murs de la bibliothèque ont été peints par la talentueuse artiste ivoirienne Sartaï, qui y a dessiné un arbre ebène dont les branches semblent porter comme fruits : des livres. Les tarifs du Centre Eulis sont plutôt accessibles : 100 Fcfa de l’heure, 1000 Fcfa le mois ou encore pour les plus férus, 10.000 Fcfa l’année.

©️Sedrik Sey

La blogueuse, devenue « Bibliomane » utilise les réseaux sociaux pour présenter les activités du centre, ses curieux visiteurs et les événements qui s’y tiennent. Elle raconte l’enthousiasme des jeunes de Yopougon, qui découvrent les joies de la lecture.

L’utilisation des réseaux sociaux Facebook et Snapchat a permis de récolter 175.000 francs CFA en moins de deux mois d’activité, pour offrir des abonnements gratuits à des enfants de la commune. L’engagement spontané de la communauté web, démontre l’enjeu que représente le secteur de l’éducation en Côte d’Ivoire

Je suis heureuse parce que des gens que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam m’offrent leurs trésors pour faire découvrir le monde aux Yopougonais. Tchonté Mireille Silué

Parfois, le Centre Eulis se déplace dans un trolley plein de livres, pour aller à la rencontre des populations de Yopougon, enfants comme adultes. C’est une campagne de promotion et de vulgarisation de la lecture qui ne laisse personne de côté. Si l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ( Nelson Mandela ☝🏾), alors les livres sont les meilleurs projectiles.

On n’a pas besoin de beaucoup de choses pour rapprocher les enfants du livre. Juste une valise, des livres, et de la volonté… Si on peut faire beaucoup avec peu imaginez ce qu’on réussira à accomplir avec plus.

Découvrir le monde au Centre Eulis

A Abidjan, très peu d’établissements scolaires possèdent leurs propres bibliothèques et les élèves les plus aguerris n’ont d’autres choix que de se rabattre sur la Bibliothèque Municipale. A Yopougon, où est ouvert le centre, 621.180 habitants ont moins de 20 ans. Le Centre Eulis représente ainsi un cadre idéal pour les élèves qui n’ont pas souvent la possibilité de goûter aux joies de la lecture, en dehors des livres au programme ( et encore 🙄). C’est une contribution réelle dans cette lutte perpétuelle que beaucoup d’Etats Africains mènent : celle de donner aux jeunes citoyens la meilleure éducation qui soit.

Le 23 juin 2017, Tchonté a reçu le prix Lili Women Créative pour son engagement dans l’éducation par le centre Eulis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous êtes en Côte d’Ivoire, faites-un tour au Centre Eulis pour un bain de livres. Vous pouvez également faire des dons de livres ou d’abonnements gratuits aux jeunes lecteurs du Centre. Ou encore, nul besoin de sortir le portefeuille, quelques clics suffiront à propulser cette initiative. Oui, oui. La magie d’internet ! Car le Centre Eulis est en lice pour l’Edition 2017 du prix Orange de l’Entrepreneur Social. Vous pouvez dès à présent manifester votre soutien en cliquant Ici pour voter.

Alors Tchonté, à quand des Centres Eulis dans toutes les villes d’Afrique ?


Imho Tep

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Imho Tep
Suivez-le

Imho Tep

Geek invétéré, Imho aime les plaisirs simples de la vie : la lecture, la sieste et siroter du thé en terrasse les jours de pluie.
Imho Tep
Suivez-le

Laisser un commentaire