Comment Internet a Sauvé le Rêve d’une Championne de Roller

Il y a trois semaines de cela, Rawdath Demba Diallo, championne

…africaine de Roller seulement âgée de 13 ans a eu un accident pendant qu’elle s’entraînait au stade de l’amitié à Cotonou. En Mars 2017, Irawo a raconté son histoire et Rawdath avait inspiré des milliers de personnes. Plus de médailles d’or que son âge, une détermination sans pareille et ce rêve enflammé de devenir championne du monde de Roller.

Patins pour Rawdath

L’Afrique produit de ces étoiles-là et nous avons le devoir de les rendre plus brillantes. C’est donc dans cette optique que la #TeamIrawo a lancé une campagne de dons pour offrir à Rawdath un nouveau matériel de sport. Le sien ayant été absolument détruit par l’accident. La jeune championne a eu un pied cassé et a subi une opération chirurgicale pour aller mieux. Interrogée par la iRédac, ses propos nous ont confirmé à quel point le talent et le travail peuvent construire une génération forte. Rawdath m’a dit « Quand je ne roule pas, je m’ennuie. Le fait de rester sur place c’est agaçant. C’est vraiment insupportable. Je veux vite reprendre les entraînements parce que j’ai beaucoup de compétitions « .

Même durant une si dure épreuve, elle ne pense qu’à ça. Rouler. Vivre son talent et réaliser son rêve. Et ce désir là, la communauté des abonnés de Irawo l’a compris. Ils l’ont si bien compris qu’ils n’ont pas hésité une seconde à participer à cette cagnotte. Nous avions pour objectif après calcul des frais ( patins + roues + casque ) de récolter 900 euros. En moins de 48h, nous étions à 1285 euros.

Tous les dons, chaque message pour s’enquérir des nouvelles de Rawdath, chaque ONG, société, particulier qui nous ont écrit pour savoir comment aider : tout ça, n’est-il pas la preuve qu’ensemble nous pouvons changer la donne ? changer le monde ?

Ce samedi 7 avril 2018, la Team Irawo s’est rendue au domicile de Rawdath

…afin de prendre de ses nouvelles mais surtout de lui apporter du réconfort et un soutien plus vifs.

Rawdath va bien et elle est déjà d’attaque. Les premiers jours après l’accident ont été durs pour elle. Surtout au niveau de son moral. Mais maintenant, elle gère. Son père dit qu’elle a été encore plus forte que ses parents. Elle a déjà repris les cours, déterminée à tout casser.

Par ailleurs, elle est actuellement en classe de 3ème. L’accident n’était qu’un frein à ses cours. Mais elle n’a pas de limites, notre rolleuse. Elle a pris les devants et a même fait passer les cours avant ses consultations. Ses derniers résultats attestent qu’elle reste en tête de fil. Elle est la 1ère de sa classe.

L’accident, elle aurait pu y laisser sa peau. Ses patins aussi ont reçu le choc. Surtout au niveau des chassis. L’un d’eux s’est dangereusement tordu. C’est ce casque que son père lui a payé il y a moins d’un mois qui a amorti le choc et l’a sauvée. La partie qui protège sa nuque a été complètement démolie. Et dire que le père se plaignait à l’achat du prix onéreux du casque qui coûtait 183.000 F CFA. Il n’avait payé que 100.000 et devait encore payer les 83.000 restant. Un ami du père a fait une juste reflexion à ce propos. Ces 183.000 F CFA ont sauvé la vie de sa fille.

 

L’intervention chirurgicale a été capitale pour Rawdath. D’après le chirurgien, si sa jambe était restée dans le plâtre pendant trois mois, elle serait guérie mais son genou et sa cheville auraient été atteints de raideurs. Celles-ci l’auraient empêchée de s’exercer sportivement comme auparavant. Donc il fallait impérativement l’intervention chirurgicale. Celle-ci a nécessité l’insertion d’un clou valant à lui seul 1.400.000 F dans ses os afin de les empêcher de se déplacer. L’intervention en elle-même a coûté 400.000 F. L’opération chirurgicale a été entièrement pris en charge par Mr Nathanael Koty, président de la Fondation Assistance and Human Right (AHR Foundation) et Président de la World Skate Africa (Confédération Africaine de Roller Sports). Geste à saluer !

Aujourd’hui, Rawdath peut enfin marcher, aidée par des béquilles. En effet, en mouvement ses jambes se rétabliront plus vite. Ça permet à sa jambe d’être en mouvement et c’est bon pour le rétablissement d’une athlète comme notre Rawdath.

Quand Rawdath a appris la cagnotte lancée pour ses patins, elle en était si heureuse qu’elle a sauté au cou de son père. Elle a suivi attentivement l’évolution de la cagnotte, nous a t-elle raconté. Rawdath nous charge de remercier toutes les belles personnes qui se sont mobilisées pour elle. Ça lui a fait chaud au coeur de voir quel point elle a de la valeur bien que son propre pays ne soit pas intervenu. En effet, le ministre de la culture et des sports n’a cherché à rencontrer, dans pareille circonstance, celle qui a honoré des dizaines de fois les couleurs de son pays. Il n’y a eu qu’un médecin du ministère et le directeur des sports d’élite qui sont venus voir timidement Rawdath. Et sont repartis comme ils sont venus. Tels étaient les propos du père de Rawdath, toujours au moindre petit soin pour sa fille. Il surveille méticuleusement son alimentation renforcée en calcium.

1300 euros. Mise au parfum de la somme récoltée, le père de Rawdath nous a dit : « Rawdath ne m’appartient pas. Elle est l’enfant de toute une nation à présent « . Et c’est bien le cas de le dire. Avec cette somme qui représente l’encouragement et la foi de toute une nation, Rawdath aura de nouveaux patins, un casque, des roues de rechanges, une genouillère, une coudière et des livres sur le roller et le reste de cette somme sera rétrocédée à sa sécurité et pour son entraînement.

Rawdath ne m'appartient pas. Elle est l'enfant de toute une nation à présent #PatinsPourRawdath Cliquez pour tweeter

Inspirer les jeunes et donner des ailes à leurs rêves est une étape primordiale dans le développement d’une nation. Mais, au-delà de ces ailes, il leur faut un ciel pour voler. Un ciel sain, un environnement propice et favorable. Il est plus que crucial d’assurer la sécurité des aires de jeu et sport pour l’épanouissement des talents. C’est dans cette veine que l’organisme de Sport Social Oladé 229 , interpelé par l’accident de Rawdath, a lancé une campagne citoyenne #PlaySafe pour sensibiliser à la sécurisation des aires de jeux et une levée de fonds pour offrir 30 balises de jalonnement et 10 panneaux signalétiques amovibles à la Fédération Béninoise de Roller Sport.

Merci.

Que dire de plus ? Que dire de mieux ? Merci. À  vous qui avez prouvé que même sans l’État, une nation peut encourager ses talents. Merci pour chacun de vos dons. Chacune de vos pensées. Merci à vous tous qui avez sauvé le rêve de notre championne.

La cagnotte est toujours ouverte. Participez ici

Vote 1

3 Comments

  1. DEMBA DIALLO Salmanou

    Comment apprécier cette action combien louable que vous venez de poser à l’endroit cette fille qui pour l’heure n’est plus à moi tout seul. Tous les investissements consentis depuis ses 7 ans d’existence à ce jour ont lui ont permis d’être à ce niveau. J’ai donc emmené la charge au niveau des genoux. Mais hélas, le Bénin se fait prier. Je ne peux que louer cette action spontanée de Irawo qui aujourd’hui, non seulement m’essuie les larmes mais également m’encourage à poursuivre l’oeuvre entamée.
    Un seul mot à l’endroit de Irawo au nom de Rawdath DEMBA DIALLO : MERCI.

    Reply
  2. Zoulia KANA DEMBA DIALLO

    Les mots me manquent pour exprimer ma gratitude à toutes ces belles et gentilles personnes pour leur action à l’endroit de Rawdath DEMBA DIALLO.
    Un grand merci à la team IRAWO pour ses différentes actions en faveur de la championne.

    Reply
  3. olakiton

    Merci irawo pour cette jeune enfant pleine de rêves. C’est dommage que notre pays soit si négligeant envers ses talents.J’espère qu’elle se porte beaucoup mieux mtn.je trouve ce sport dangereux car il y a pas des routes safe ou les précautions nécessaires pour les sportifs sur la route.la route d’akassato est assez dangereuse en journée. veuillez trouver d’autres itinéraires plus safe pour les jeunes sportifs.

    Reply

Laisser un commentaire