Voici 6 Innovations Africaines Qui Font de la Santé Leur Cheval de Bataille

« Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la santé? »; question de Socrate. La réponse est simplement non. Imaginez que vous soyez dans l’incapacité physique de faire vos activités de lire cet article😱 . Et maintenant imaginez que vous ne tombez jamais malade😁. Le rêve n’est ce pas? Plusieurs entrepreneurs et professionnels de la santé travaillent chaque jour pour rapprocher le monde de ce rêve. Nous avons sélectionné pour vous 6 innovations venant d’Afrique qui amélioreront les conditions d’accès à la santé sur le continent.

1.Faso Soap, le premier savon anti-paludisme

Sauver 100 000 vies en travaillant sur un savon. C’est la mission que se sont fixés Gérard Niyondiko et Moctar Démbélé. Alors étudiants à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) en 2013, les deux fondateurs furent les premiers Africains à remporter la Global Social Venture Compétition, un concours international organisé à Berkley pour récompenser les jeunes étudiants entrepreneurs aux projets à forte connotation sociale ou environnementale. Eh bien, le Faso Soap réunit ces deux critères.  Un savon fabriqué à partir d’ingrédients 100% naturels tels que le beurre de karité et qui repousse les moustiques grâce à son odeur et tue les larves des anophèles les empêchant ainsi de se proliférer. Un moyen simple, efficace et surtout peu coûteux de lutter contre le paludisme, cette maladie qui a tué 438 000 personnes en 2015 selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Malgré un projet prometteur et une problématique cuisante, le Faso Soap manquait de financement. Gérard Niyondiko désormais seul fondateur sur le projet et son équipe de conseillers se sont tournés vers le financement participatif sur Ulule et ont réussi à réunir 69 040 Euros sur un objectif de 30 000 Euros en Mai 2016. Plusieurs prototypes sont maintenant disponibles et des tests sont en cours pour parfaire le produit et le rendre accessible à la population.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2. JokkoSanté, des médicaments par tous pour tous

Tout le monde achète des médicaments mais tous les médicaments ne sont pas consommés. C’est la remarque qu’a faite Adama Kane alors qu’il faisait le ménage dans ses affaires pour préparer la naissance de son premier enfant. Il y voit une problématique à résoudre et crée JokkoSanté. Il s’agit d’une pharmacie communautaire virtuelle. Associée à plusieurs pharmacies et centres de santé. Son fonctionnement est simple. Les utilisateurs peuvent ramener dans des pharmacies communautaires les médicaments qu’ils n’ont pas utilisés et qui sont encore consommables. Ils sont triés par des pharmaciens qui vérifient leur utilisabilité. Les usagers reçoivent en échange des médicaments  des points qui leurs permettent de s’acheter d’autres médicaments au besoin dans n’importe quelle pharmacie JokkoSanté. Ce système permet de rendre accessible aux populations défavorisées des médicaments de qualité ces dernières étant portées vers la contrefaçon en raison de son prix avantageux.

3. Cardiopad vous dit si votre cœur va bien.

Au Cameroun, il n’y a que 60 cardiologues pour 22 millions d’habitants environs. Autant dire que la tâche est lourde pour ces spécialistes du cœur. Heureusement que désormais il y a le cardiopad. Cette tablette créé  de toutes pièces par Arthur Zang permet de prendre les caractéristiques physiologiques du cœur et de les envoyer en quelques secondes à un cardiologue qui peut ainsi donner son diagnostic. Résultat des courses: ça va vite.  Les patients peuvent se faire diagnostiquer à des kilomètres et plusieurs vies sont ainsi sauvées.  L’inventeur est soutenu par le gouvernement Camerounais qui représente environ 40% de ses ventes à ce jour. Il a été aussi reconnu par plusieurs institutions de renom telle que la Fondation Rolex au Rolex Awards. Son prochain défi? Créer une tablette qui permet de faire une échographie à distance.

4. MaliSanté, toute l’information dont vous avez besoin pour votre bien-être

Parce que l’ignorance est un mal qui tue, MaliSanté s’est donné pour mission d’informer les utilisateurs des nouvelles technologies de l’information sur la santé au Mali et dans le monde. Tidiane Ball son fondateur a créé un site web qui donne des nouvelles et des conseils sur le bien-être sans tabou et ça marche. Les populations sont plus informées sur les pratiques qui leurs sont nuisibles et peuvent donc les éviter. De plus le site met à la disposition de ses utilisateurs un annuaire de tous les services de santé présents dans le pays quelque soit la spécialité. Mieux, des offres d’emploi dans le domaine y sont postées et la plateforme représente un bon tremplin de recrutement dans le secteur de la santé au Mali.

5. Les drones de Zipline livrent des poches de sang à vitesse V pour sauver des vies

Lorsqu’on manque de sang, la vie devient une question de temps. Au Rwanda, une solution a été trouvée pour sauver des milliers de vies en gagnant justement ce temps précieux. La livraison de poches de sang par drone. En effet une livraison sensée prendre 3 heures par la route prend juste 30 minutes à des aéronefs par les  airs. L’impact est considérable.

Le drone d’un poids de 13 kilos peut livrer 1.5 kilos de sang. Il est équipé d’un réfrigérateur contenant des lots de sang de tous les groupes existants. Les poches de sang sont mises dans un carton équipé d’un parachute en papier kraft. Après le top donné par l’aéroport de Kigali, l’appareil peut décoller et atteindre une vitesse allant jusqu’à  72 km/h. Les docteurs sont satisfaits du service car le sang arrive dans de bonnes conditions et est encore utilisable.

La start-up californienne Zipline à l’origine du projet ne compte pas s’arrêter là. Plusieurs partenariats ont étés tissés dont un avec Gavi (Alliance du Vaccin) et la fondation UPS. Le but est d’avoir plusieurs bases pour livrer plus de poches de sang sur l’étendue du territoire national. Un projet de livraison de médicaments à travers le même système serait à l’étude.

6. Rosa, le robot qui opére le cerveau

Les interventions chirurgicales sur le cerveau sont particulièrement délicates compte tenu de la précision dont doit Faire preuve le chirurgien. Plus de souci à se faire. Bertin Nahum a inventé la solution. Elle s’appelle Rosa. Cette assistante permet à l’intervenant grâce à un système de localisation d’atteindre avec précision la partie du cerveau visée par l’opération. Il ne s’agit pas de remplacer le chirurgien plutôt de le guider grâce à une imagerie et en limitant ses mouvements brusques. Cette innovation a valu au Franco-Béninois l’honneur d’être classé quatrième entrepreneur révolutionnaire au monde par le magasine scientifique Discovery series.

« Allo le cerveau, ici le bouton Partager » – Message de Rosa

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Aldrich Achani
Suivez-le

Aldrich Achani

Aldrich Achani est fondateur de la marque West’AF. Son rôle dans Irawo est avoir un impact positif dans la vie de tous ceux qui le lisent.
Aldrich Achani
Suivez-le

Laisser un commentaire