X

Comment Erine Koné monétise sa passion pour l’art oratoire

Cet article est issu de la série « Secure Le Djai » où des talents Africains vous dévoilent comment ils sont passés de l’idée ou de la passion à la réalisation et la rentabilisation.

Il était une fois, une jeune fille dont on pouvait lire sur tous les bulletins : « Attention aux bavardages ». Une jeune fille qui adorait se retrouver devant sa famille, ses amis, sa classe pour… parler, tout simplement. Ce qui était à l’époque considéré comme un défaut, Erine Koné en a fait quelques années plus tard son gagne-pain. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle change la vie de centaines de personnes, en leur apprenant grâce à Kouman Art Oratoire, comment transformer les « bavardages » en masterclasses.

Le déclic en une vidéo YouTube

Faut-il se taire quand on n’a rien à dire – Thèse du non

C’est grâce à cette vidéo suggérée dans son fil YouTube, que Erine Koné fait sa première rencontre avec l’univers de l’art oratoire. Elle est totalement fascinée ! Les mots, le débit, les gestes, tout était différent de du parlage normal qu’elle connaissait. De fil en aiguille, Erine réalise que l’art de discourir était la passion de nombreuses personnes et surtout un véritable talent, au point d’en faire des concours ! « Je me suis dit Wow ! C’est ça que je veux faire, c’est comme ça que je veux m’exprimer. Je veux être à la place de cette jeune fille !« 

La curiosité est embrasée, la passion commence à poindre. Erine n’a qu’une hâte : atteindre sa majorité l’année suivante pour être autorisée à participer à ces festivals où parler est célébré.

Instagram : @kone.erine

Après son Bac, Erine ne fait pas les choses à moitié : elle intègre le club d’éloquence de son université, participe et remporte son premier concours 2 mois plus tard, finit coup de cœur de jurys en finale. L’aventure ne présage que du bon. Cependant, la jeune novice qu’elle est garde la tête sur les épaules et prend conscience de deux informations majeures :

  1. Elle n’était pas aussi naturellement douée à la prise de parole qu’elle le pensait
  2. Au-delà des concours et ateliers, c’est la position de formateur qui l’intriguait le plus.

Ces épiphanies guident ses recherches et la conduisent à une conclusion : s’exprimer avec aisance et impact, est une compétence comme une autre, à acquérir et développer, et non un talent réservé à certains élus.

Je m’intéressais déjà beaucoup à l’entrepreneuriat. Alors j’ai décidé de prendre ce que je savais faire -parler-, ce que j’aimais faire -parler- et ce à quoi j’étais douée -parler-, et d’en faire un business.

Erine Koné

Ni une ni deux, Erine du haut de ses 18 ans de vie lance son entreprise : Kouman Art Oratoire.

S'exprimer avec aisance et impact, est une compétence comme une autre, à acquérir et développer, et non un talent réservé à certains élus. Erine Koné Share on X

Kouman Art Oratoire, pour ceux qui ne veulent plus fuir la prise de parole

Formation en ligne Kouman Art Oratoire

La vision de Erine avec Kouman Art Oratoire est d’aider le plus grand nombre de personnes à maîtriser l’art de bien s’exprimer afin d’attirer et conserver l’attention de son interlocuteur, de convaincre les gens, de faire passer ses idées et globalement être clair et compris. Car tout le monde peut certes parler, mais très peu d’entre nous savent bien parler, surtout en public.

Parler, ne veut pas dire bien parler, ne veut pas dire être éloquent. Vous n'êtes pas mauvais en prise de parole, vous n'avez juste pas appris. Parce qu'être éloquent, ce n'est pas inné. Ca s'apprend.Erine Koné Share on X

En tant que client de Kouman Art Oratoire, vous avez donc droit à du coaching, des masterclasses et de l’accompagnement à la prise de parole en public. Les entrepreneurs et porteurs de projet constituant une bonne partie de sa clientèle, Erine les aide à mettre en valeur leur business pour divers contextes : interviews, pitchs, réseautage, conférence, vidéos réseaux sociaux…

Une autre partie de sa cible, ce sont les étudiants qui, comme elle le dit bien, ont appris à l’école à écrire à la perfection, mais n’ont pas été préparés à passer des oraux ou encore des entretiens d’embauche etc.
Cette dernière idée fait d’ailleurs partie des arguments majeurs de l’entreprise : l’inadéquation entre les besoins pratiques du quotidien et le focus du système scolaire.

Nous vivons dans une société qui privilégie l’écrit au dépit de l’oral. L’école nous a formés à faire des dictées et soigner l’orthographe et la grammaire. Pourtant, une bonne part de personnes utilisent la parole au quotidien dans ses activités. Et ils l’utilisent bien souvent mal.

Erine Koné

Quid de l’aventure entrepreneuriale ?

Eh bien, comme pour tous ceux qui empruntent ce chemin, Erine Koné avance de challenges en leçons, selon les différentes phases de son projet :

  • Tout d’abord, cette vision claire actuelle de son business a pris du temps à se préciser et à être formulée de manière convaincante ;
  • Puis les formalités administratives pour lancer l’entreprise lui ont fait perdre quelques kilos ;
  • Ensuite, il y a eu la phase de recherche de clients. Contre toute attente, ce ne fut pas trop dur pour elle de trouver les premiers, grâce à sa stratégie de création de contenus digitaux. Le plus dur a été d’en atteindre d’autres et en attendant, de tourner à perte ;
  • C’est donc ainsi qu’elle a décidé en prochaine phase, de faire du coaching en masse. Ateliers, conférences, masterclasses etc… Cela lui sert à toucher plus de monde et ainsi obtenir plus de témoignages clients, pour cimenter sa communauté. Cette étape fut rude car elle ne pouvait pas se rémunérer ;
  • Par la suite, elle a multiplié les apparitions médiatiques pour se faire connaitre. Une autre manière d’élargir son portefeuille client et d’accroitre ainsi ses revenus.
Masterclass Kouman Art Oratoire


Lire aussi : 1000 Followers en 30 jours, le challenge pour booster ta visibilité


Actuellement, Erine en est à l’étape où elle veut faire scaler son business, c’est-à-dire le développer à grande échelle et le rendre plus rentable. Cela demande donc plus de ressources financières, humaines, matérielles etc… Et pour y arriver, vous pouvez avoir l’assurance que cette jeune femme infatigable se met au four et au moulin.

Elle mise énormément sur sa présence digitale en créant différents types de contenus pour différents canaux : ebooks, vidéos YouTube, articles de blog, carrousels Instagram, lives, etc… Tout ceci lui permet d’entretenir sa communauté existante et attirer de nouveaux clients.

Il faut avoir de la constance dans son activité, dans la communication de ce qu’on propose. Erine Koné Share on X

Télécharge notre guide pratique : 75 idées de contenus pour les réseaux sociaux


« Le plus difficile c’est de semer les graines »

Avant d’être une fine oratrice, Erine est avant tout humaine. Malgré toute l’assurance qu’elle a développé au fil des expériences, la peur et les doutes l’ont aussi accompagnée dans ses prises de décision. Pour les vaincre, Erine a son arme secrète : nommée méthode de la carotte râpée. C’est une méthode qu’elle recommande d’ailleurs à tous les jeunes entrepreneurs qui hésitent à se lancer. En gros, il s’agit de « râper sa carotte », donc poser une action -minime ou non- qui empêche tout retour en arrière. Exemple : investir ses économies dans une formation, payer des prestataires avant d’être prête, annoncer publiquement qu’elle lance son entreprise etc…

Selon Erine Koné, ce qui permet à une personne d’exceller c’est sa capacité à croire en elle, mais aussi celle de « manifester et créer la loi de l’attraction ». Dis comme cela, ça a l’air facile, mais cela demande d’être un minimum opportuniste, être au bon endroit au bon moment, être constant et chercher l’amélioration.

Instagram : @kone.erine

Gagner de l’argent c’est spirituel, dit-elle. Cela n’est pas lié à une religion, mais à un mindset. A cela, il faut rajouter un environnement suffisant sain qui permet d’être concentré, de faire ce que tu aimes faire.

Gagner de l’argent c’est spirituel, mais pas lié à une religion. Plutôt à un mindset. Croire en soi, se créer des opportunités et être dans un environnement suffisant sain. Erine Koné Share on X

Et ce n’est pas fini…

A côté de Kouman Art Oratoire, Erine Koné gère aussi une entreprise qui porte son nom via laquelle elle organise des évènements de networking.  Toutes ces activités sont la somme de ce qu’elle aime et sait faire. Elle les définit comme sa raison d’être, ce dont elle a envie de vivre. Avec cela elle nourrit le rêve de mettre en place un business qui couvre plusieurs volets de la communication. Une perspective dont l’objectif et de développer son offre, et de mieux satisfaire ses clients.


Ce jeudi prochain 17 Mars, nous serons en live avec Erine Koné sur notre Instagram, pour une conversation décalée sur son talent. Rejoins-nous pour ce beau moment de partage.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Rechercher

Aller à la section