Talents africains : Ange Freddy, l’humoriste ivoirien nous déballe ses échecs et actes

Vendredi 08 Mai 2020, 21h GMT. Irawo recevait en live sur Instagram, Ange Freddy, l’humoriste ivoirien qui a conquis la toile. Au programme, plonger dans son histoire, avec un accent particulier sur les échecs qui l’ont marqué, et qui reposent aujourd’hui au fond des placards.

Ce que les plus de 3000 personnes connectées à ce live ont d’abord découvert, ce sont les multiples cordes qui pendent à l’arc de ce jeune de 25 ans qui nous fait rire aux larmes. Photographe, vidéaste, scénariste, entrepreneur, humoriste, Ange Freddy jongle depuis plusieurs années, entre plusieurs casquettes au gré de ses passions.

Des opportunités + un talent prêt = le parcours d’Ange Freddy

Ange Freddy Nguessan est un humoriste ivoirien qui s’est fait connaitre sur Internet depuis 2014. Sa carrière a commencé alors qu’il se trouvait derrière les caméras à filmer ses amis qui faisaient des vidéos drôles. Étudiant en photographie à l’époque, Ange Freddy avoue qu’il n’avait jamais pensé faire de l’humour son gagne pain.

Il ne se trouvait même pas spécialement drôle. Pourtant, il se souvient que plus jeune, son entourage aimait lui refiler des rôles de comique dans les pièces de théâtre. A cause de sa petite taille, selon lui. Mais il est certain que ces personnes voyaient déjà en lui le talent inné.

C’est en 2012 que celui que ses parents prédestinaient à une carrière en droit, est tombé amoureux de la photographie lors d’un événement stupéfiant.

C’était la crise post-électorale en Côte d’Ivoire. Le gouvernement français avait envoyé des hélicoptères pour rapatrier ses citoyens. Alors que l’un de ces engins massifs se posait dans son quartier, les habitants furent pris de panique. Mais Ange Freddy, fasciné par le spectacle, se rapprocha à quelques mètres de l’hélico, armé de la caméra de sa petite Nintendo pour immortaliser la scène. «C’est ce jour là que j’ai su que je voulais faire de la photo… Ce qui m’intéressait, c’était la photographie de guerre…» a-t-il confié.

Cet engouement pour la photographie l’a transformé en mini Tom Sawyer à l’université. Il préférait sécher les cours à la fac de droit pour faire ses photos, plutôt que d’avoir l’impression de perdre son temps.

Finalement, ses parents se sont résignés à le laisser explorer à fond cette passion, en le laissant s’inscrire dans une école de photographie en Tunisie pour lui permettre de se professionnaliser.

Quel est donc le rapport avec la vidéo ? « Un jour, on tournait une scène avec mes amis, j’étais derrière la caméra et à un moment, il leur manquait un personnage . Ils m’ont dit Ange Freddy, faut jouer le rôle là. Essaye d’être drôle. ». Tout est parti de là.

Echecs et réussites, qu’en dit Ange Freddy?

L’humoriste nous a confié ne pas avoir d’échec qui retentit dans sa tête comme grandiose. Par contre, des déceptions qui ont failli le faire abandonner à plusieurs reprises, il en a bien connu.

La fois par exemple où, lors des résultats d’un concours auquel il avait participé, il a entendu des camarades dans un snap dire : « J’espère que ce n’est pas le Ange Freddy là qui va gagner hein! Il est trop nul ».

Ou encore, celle où il a brisé son appareil photo alors qu’il était dans une bonne vibe et une ascension créative.

Quand tu échoues, c’est que tu n’étais pas prêt sur le coup Cliquez pour tweeter

Pour Ange Freddy, la définition de l’échec est simple. L’échec résulte du fait de ne pas être prêt sur le coup. Pour être prêt, il faut travailler et essayer. Il ne faut pas se contenter de rêver.  

Ange Freddy au Parlement du Rire

Ange Freddy a su tirer de ses blessures les outils nécessaires pour les soigner. Sa soif de faire ses preuves face aux personnes qui l’avaient minimisé et son envie d’atteindre ses objectifs lui donnent la force de se battre tous les jours. « Je suis un jeune talent local qui avait des rêves, qui a maintenant des objectifs et qui est prêt à tout pour les réaliser ». 

« Mes rêves deviennent tellement réalistes qu’ils se transforment en objectifs » @AngeFreddy Cliquez pour tweeter

« Je n’ai pas encore percé … »

La définition de l’échec dans le dico de Ange Freddy, nous décharge du poids de la honte et du découragement. Autrement dit, échouer selon lui, n’est ni fatal ni final. Car l’opportunité de réessayer après s’être mieux préparé, ne manquera pas de se présenter.

Malgré tout le succès qu’on lui connaît aujourd’hui, Ange Freddy estime n’avoir pas encore percé. « Je suis un jeune talent à 25% de ses capacités mais je n’ai pas encore commencé à percer ». Il ne cache pas que plus on avance, plus les challenges sont gros, et plus c’est dur de se maintenir. Cela demande donc plus de préparation, de travail et d’humilité.

« Tu peux gagner de l’argent avec tout, si tu te donnes les moyens de réussir, si c’est ta voie et si tu es concentré. » @AngeFreddy Cliquez pour tweeter

Une expérience enrichissante

Ce premier épisode de « Échecs et Actes » a été une expérience enrichissante pour les Warriors de Irawo en général et pour la team en particulier. Entre les punchs distribuées entre deux blagues, les piques de ses compatriotes Observateur Ébène ou Molare de passage sur le live, les ? de surprise en commentaires à chaque pan de l’histoire… nous avons passé un très bon moment.

Ange Freddy s’est montré très accessible, nous ne pouvions pas rêver mieux. Son aventure est loin d’être un long fleuve tranquille. Au-delà des millions de vues et d’éclats de rire, il y a du moins glamour. Pas plus tard qu’il y a quelques semaines, l’un de ses plus gros contrats de marque s’est rompu. La crise sanitaire du Corona quant à elle, a mis une pause à plusieurs de ses plus beaux projets, spectacle, tournée, voyage en Chine etc.

Malgré cela, il insiste sur le fait que lorsque nous tombons, le plus important est notre manière de réagir après. Sa conception de l’échec rime avec celle qu’il a du succès. « Le succès est relatif, à chacun, aux situations, aux objectifs. Mon succès n’est pas celui des autres ». D’où l’inutilité de se comparer. Car en comparant son succès à celui des autres, se souvient-on de comparer également nos échecs ? L’essentiel c’est de se connaître et de comprendre se limites.

Je ne suis pas une star, j’ai juste beaucoup de personnes qui aiment ce que je fais.

Ange Freddy

L’histoire de Ange Freddy t’a inspiré ? Partage-la avec d’autres jeunes africains !

Laisser un commentaire