Comment le programme Irawo Taka a impacté ma carrière professionnelle

Justin Ahinon est dévelopeur WordPress. Pendant 10 semaines, il a participé au programme en ligne Irawo Taka. Aujourd’hui, il nous partage ce que le programme changé dans sa carrière professionnelle.


Il y a trois mois, j’écrivais dans cet article les raisons pour lesquelles j’ai décidé de m’inscrire au Irawo Taka. Trois mois, et de longues semaines de travail après, je reviens faire une rétrospection sur les impacts que ce programme a eus sur moi, et sur mes activités.

Un peu de contexte

Petit rappel sur le contexte. Je suis développeur WordPress, employé dans une agence à Cotonou. J’effectue des missions de développement de site web en freelance pour des particuliers. En fin d’année 2019, l’idée de me lancer à plein temps en tant que développeur freelance a commencé à occuper mon esprit.

Mais j’ai tôt fait d’abandonner cette idée pour les raisons suivantes :

  • J’avais des doutes sur le fait de lancer mon activité de freelance
  • Je n’avais pas de plan clair sur ce que je comptais faire après m’être lancé
  • J’avais peur de l’inconnu qui m’attendait

Irawo Taka s’est donc présenté à un moment où je me questionnais sur la direction à donner à mon parcours professionnel.

Je vais subdiviser cet article en trois parties, chacune résumant une part de l’impact qu’a eu le programme sur mon parcours.

Irawo Taka s’est présenté à un moment où je me questionnais sur la direction à donner à mon parcours professionnel. @justinahinon1 Cliquez pour tweeter

3 choses que j’ai apprises

1- On a tous des peurs et des doutes qui nous ralentissent.

Les connaître, c’est avoir une opportunité de les surmonter. Ne pas les connaître ou les ignorer, c’est la meilleure manière de ne pas avancer. 

On a tous des peurs et des doutes. Les connaître, c’est avoir une opportunité de les surmonter. @justinahinon1 Cliquez pour tweeter

Je me rappelle encore les premières semaines du Taka, lors de la mission où on devait présenter nos offres de services à une dizaine de personnes ! Allez demander ça à quelqu’un qui a peur de parler de lui ou de ses activités ? !

Je crois que pour nous motiver durant cette mission, on avait une phrase inspirante dans le genre : “Mange ta peur, c’est du maïs”. Finalement, grâce à des astuces simples, j’ai pu surmonter un tant soit peu cette hantise.

2- Apprendre à convaincre le client.

Quand on est un créatif et qu’on vend nos services, on peut être amené à croire qu’il suffit de faire un travail de bonne qualité pour que les clients se jettent dans nos bras. En tout cas, moi je l’ai cru à un moment.

L’une des choses les plus importantes que j’ai apprises durant le Taka, c’est que le client veut être convaincu que le service qui lui est fourni est celui dont il a besoin. Au delà du fait qu’il veut quelque chose de qualité (normal ?), il veut quelque chose qui marche pour lui ou pour son business.

Les clients ne se jetteront pas dans tes bras, parce que ton produit est de qualité. Tu dois d'abord les convaincre qu'ils en ont besoin. @justinahinon1 Cliquez pour tweeter

3- Avoir un plan, c’est vital.

L’un des aspects sur lequel une partie du programme était axé, c’est l’importance d’avoir un plan. Il n’a pas à être détaillé à l’extrême, mais c’est capital de savoir au minimum les objectifs que l’on veut atteindre à moyen terme, et ce qu’il faut faire pour y parvenir. Et après ? Eh bien, après on réitère le processus et on continue d’avancer.

Comment Irawo Taka a impacté mes activités

Avoir des doutes c’est normal, avoir peur c’est normal. C’est ce qu’on fait pour surmonter ces sentiments qui est important. Cliquez pour tweeter

Je crois que la meilleure manière de savoir l’impact que le programme a eu sur mes activités, c’est d’analyser les choses concrètes qui se sont passées depuis que j’ai commencé.

Première chose, j’ai refait mon site vitrine. C’était pour moi important de présenter de façon structurée ce que je faisais. La pression me faisait littéralement planter. Je cherchais la présentation parfaite, les mots parfaits. Mais je ne faisais pas le plus important : commencer. Y être finalement parvenu est clairement un BIG WIN pour moi.

Ensuite, avant le programme, mes missions en freelance étaient soit pour des personnes qui savaient exactement ce que fais et me contactent, soit des recommandations de personnes avec lesquelles j’avais déjà travaillé. Je ne proposais pas mes services directement, l’une des erreurs que commettent le plus souvent les créatifs. J’ai appris avec le Irawo Taka à parler aux autres, et à les convaincre que ce que je propose c’est la meilleure chose pour eux.

J’ai appris avec le Irawo Taka à parler aux autres, et à les convaincre que ce que je propose c’est la meilleure chose pour eux. @justinahinon1 Cliquez pour tweeter

Conséquence directe, entre le début du programme et aujourd’hui:

  • J’ai eu mon tout premier client récurrent avec lequel je suis en contrat pour 12 mois
  • J’ai “pitché” mes services à plusieurs potentiels intéressés
  • J’ai exécuté à termes deux missions
  • Et j’en ai deux autres en attente

Mais au delà de l’aspect concret des retombées, j’ai pu comprendre qu’avoir des doutes c’est normal, qu’avoir peur c’est normal, et que c’est ce qu’on fait pour surmonter ces sentiments qui est important. J’ai repris confiance en ce que je propose, c’est peut-être ce que je considère comme le plus grand “asset” que j’ai tiré de toute cette aventure.

C’est quoi la suite ?

Je crois profondément que si vous avez envie d’amener vos projets ou vos activités à un niveau professionnel, Irawo Taka, c’est “The Good Place”. @justinahinon1 Cliquez pour tweeter

Il y a une tonne de choses que j’ignorais avant le Taka. Connaître les choses essentielles pour entreprendre dans le numérique, en plus de m’avoir aidé à avancer, me permet maintenant d’entrevoir d’autres possibilités dans mon activité. Maintenant, je sais quoi faire, vers où me tourner si ça ne marche pas comme je veux.

Mon objectif maintenant, c’est de trouver une niche dans mon domaine (le développement de solutions web) dans laquelle je me sens bien, et m’y spécialiser encore plus.

Je crois profondément que si vous avez envie d’amener vos projets ou vos activités à un niveau professionnel, Irawo Taka, c’est “The Good Place”.


Il reste moins de 7 jours avant les clôtures des inscriptions pour le programme Irawo Taka. Alors pour vous inscrire, c’est maintenant, et ça se passe ici.


Je suis Justin Ahinon, développeur freelance WordPress basé à Cotonou au Bénin. Depuis plus de trois ans, je développe et je maintiens des plateformes essentiellement basées sur WordPress pour aider les business à avoir une présence en ligne cohérente.

Visitez mon site : https://segbedji.com

Laisser un commentaire