Connais-tu les 03 types de startups qui existent ?

Quels sont différents les types de startups qui existent ?

Il y a plusieurs façons de classer les startups, les unes plus suggestives que les autres. L’étude Startup Genome publiée en 2011 suggère une classification selon le type et la complexité de la relation entre la startup et ses client. Cette classification donne 3 types principaux et un sous-type.

1- Les automatisers

Ce sont les startups qui automatisent entièrement la relation client. Ces startups comme Google et Facebook, ont rarement un numéro de téléphone à appeler ou un email auquel écrire pour demander de l’aide. Elles misent entièrement sur des processus automatiques très performants pour satisfaire les clients.

Ce sont des startups qui réussissent mieux lorsque l’équipe de fondateurs est composée en majorité de personnes avec de fortes compétences en technologie. C’est aussi le type de startups qui nécessite souvent le moins d’investissements.

1N- Les transformateurs sociaux

C’est un sous-type des automatiseurs qui, en plus d’automatiser la relation client, ont pour but de changer profondément les habitudes de la société. Elles ont souvent besoin d’une masse critique et de forts effets de réseaux pour être durables.

Ce type de startups a souvent besoin d’une équipe avec des fortes compétences à la fois en technologie et business. Des exemples sont Facebook, YouTube et Paypal.

2- Les intégrateurs

Ce sont des startups qui utilisent une combinaison d’automatisation et de touche humaine. Elles visent des marchés plus petits composés souvent de PME avec des offres à des prix abordables.

Elles n’ont souvent pas besoin d’une grosse équipe pour réussir. La majorité de leurs utilisateurs sont payants ce qui leur permet d’être rentables très tôt. Des exemples sont Hubspot, Mixpanel et Mailchimp.

3- Les challengers

Ce sont des startups qui s’attaquent au marché complexe de la vente aux grandes entreprises. La relation client se base quasiment uniquement sur la vente directe ce qui ralentit un peu leur croissance mais leur revenu par client est souvent très élevé.

Les équipes qui réussissent dans ce domaine sont souvent très orientées business et misent moins sur la technologie pour vendre leurs produits. La taille de leur marché est souvent grande et il leur faut beaucoup de capitaux pour s’en sortir. Des exemples sont Salesforce et Oracle.

Il importe de connaitre le type de votre startup pour savoir comment toucher le client de façon optimale. Par exemple, un challenger ne pourrait développer son activité en faisant de la publicité sur Facebook sans essayer d’atteindre ses clients par la vente directe. Alors qu’un automatiser ne saurait être rentable avec la vente directe.


Ceci est le second article d’une série de 7 pour connaitre plus sur l’univers des startups. Les articles sont des mini-interviews de notre Irawo, Ulrich Sossou. Ulrich est CEO à Botamp, une solution d’automatisation du marketing sur Facebook, et CTO à TEKXL, incubateur de startups.

Lire le premier article : Pour en finir avec les startups, 1

Lire le troisième article : Les 07 concepts que tout CEO de startup doit savoir

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Laisser un commentaire