Comment avoir le déclic pour changer de vie

Ohayo mina-san !

J’espère que vous allez bien ! Je suis heureuse d’être officiellement de retour parmi vous depuis la semaine dernière, vos retours me font chaud au cœur. Aujourd’hui on va faire un petit flashback sur le billet concernant le mental, que j’avais pris tant de plaisir à écrire et que vous aviez si bien accueilli (une larme solitaire coule sur ma joue là😿). Je suis plus qu’heureuse de voir qu’il vous a réellement plu et surtout qu’il vous servira. Parmi vos questions et préoccupations, un mot est souvent revenu : le déclic.

Le billet d’aujourd’hui sera donc focalisé sur cette question : comment avoir le déclic pour changer de vie ? Comment ouvrir les yeux, se décider à se bouger le cul ? How to wake up every morning and be a boss ass bitch?

En vérité, le déclic ne se commande pas

Pour avoir le déclic, eh bien il faut l’avoir tout simplement. Il ne s’agit pas de quelque chose qu’on peut provoquer en claquant des doigts. Vous pouvez l’avoir un beau matin en ouvrant les yeux ou tout d’un coup un midi alors que vous venez de terrasser un énorme Agoun.

Le plus souvent, un déclic intervient suite à un évènement particulier. Ce dernier peut être négatif comme positif, infime ou important, mais quoi qu’il arrive, il s’agit d’un événement marquant. Le déclic s’impose tout simplement à vous. Quels que soient le moment ou l’endroit. Que vous le vouliez ou pas et surtout, une fois que vous l’avez, il n’y a pas de retour en arrière.

J’ai eu mon propre déclic à la suite de plusieurs événements qui se sont enchaînés, mais bon je ne vais pas tout déblatérer ici alors que j’en ai fait tout un live sur Facebook il y a quelques semaines. (PS : merci à tous ceux qui m’ont suivi, c’était un peu long, ma connexion a merdé, mais vous êtes resté. Merci).

Bon c’est le moment où vous me demander quel est l’intérêt du titre de cet article, alors que j’annonce d’ores et déjà que le déclic ne se commande pas. Eh bien c’est simple ! Si vous ne pouvez pas le provoquer, vous pouvez très certainement l’attirer !

Vous pouvez travailler chaque jour à éveiller ce déclic

Il s’agit tout d’abord d’une question de volonté. Pas question de rester vautré dans son fauteuil en disant qu’on attend d’avoir le déclic. Bullshit. S’il ne vient pas, vous irez à lui ! Comme je l’ai déjà rabâché plusieurs fois ici, tout dépend d’abord de vous-même. Personne ne peut affecter autant votre vie que vous-même et votre esprit.

Tu es la personne la plus importante de ta vie. Cliquez pour tweeter

Je vous conseille de commencer par faire une introspection. Posez-vous, entrez en vous-même et discutez. Non ce n’est pas une expérience de fou ou de dégénéré. Vous pouvez voir cela comme de la méditation ou de la prière. Je vous demande tout simplement de parler avec vous-même, d’exprimer vos désirs, vos doutes et vos peurs, de faire face à vos forces et faiblesses et d’être tout simplement le plus sincère avec vous.

Ce processus vous permet d’être en accord avec vous-même, de vous sentir libre de tout regard et de tout jugement. À partir de ce moment, prenez une feuille et dressez 3 listes. Une liste de ce que vous appréciez chez vous, une autre de ce que vous aimez moins, et enfin, une dernière de ce que vous aimeriez changer, améliorer, obtenir. En gros, vos objectifs.

Vous pouvez à partir de maintenant, commencer à travailler sur vous-même

La liste de vos objectifs est la plus importante. Si vous ne sentez toujours pas le déclic pour commencer à les réaliser, eh bien commencez quand même. Le déclic suivra forcément et sera certainement d’une ampleur que vous n’imaginiez pas. Établissez une routine qui vous permettra d’avancer chaque jour dans l’atteinte de vos objectifs.

Pas besoin d’un déclic pour programmer une alarme et sortir de votre lit le matin pour aller à la gym. Seule votre détermination vous permet de vous bouger le cul, de mettre en priorité votre but de la journée et de l’atteindre à coup sûr. Soyez un peu plus hard dans cet environnement soft dans lequel vous avez toujours baigné et qui vous a façonné une vie dont vous ne voulez plus.

Soyez votre propre héros en faisant ce que vous avez à faire, ce que vous devez faire pour votre propre bien. Soyez votre meilleur ami en apprenant à ne pas vous juger trop sévèrement, mais plutôt à accepter vos peurs pour mieux les surmonter et à encaisser vos erreurs pour mieux les corriger.

Changez votre vision sur le monde

Lorsque vous vous levez le matin et que directement vous allez check ce qu’il y a sur les réseaux sociaux, vous diminuez vos chances d’avoir une journée productive. Le seul fait de diriger votre première énergie sur les autres fait baisser la valeur que vous vous portez à vous-même. Vous perdez cette énergie au profit de choses futiles et surtout, vous perdez du temps.

Un temps qui pourrait vous servir à acquérir de nouvelles connaissances, compétences pour atteindre vos objectifs. Un temps que vous pourriez mettre à profit pour aller à la gym (oui je parle de moi mdrr), bosser votre corps et votre mental. Un temps qui pourrait tout simplement vous permettre d’avoir ce déclic.

Apprenez à vous concentrer avant tout sur vous-même. Avec ou sans déclic, vous être maître de la situation. Responsable de votre passé et surtout de votre avenir.

Je vous donne ces conseils en me basant sur ma propre expérience, je ne veux surtout pas vous donner l’impression d’être un gourou ou un coach de vie. Je suis plutôt une personne comme vous. Quelqu’un qui en a bavé et qui en bavera certainement encore à l’avenir, mais surtout qui est prêt à continuer d’avancer, à grandir et à se réaliser.

La dernière astuce consiste à appliquer la technique des 21 jours

Non, encore une fois, je n’ai pas inventé l’eau chaude. Je ne vous parle que de ce qui est déjà et surtout de ce que j’emploie. Vous avez donc sûrement déjà entendu parler de la technique des 21 jours. Il s’agit du délai minimum pendant lequel le cerveau apprend à assimiler un automatisme. C’est donc la technique pour intégrer une nouvelle (et bonne) habitude dans votre vie. Pendant trois semaines, fixez-vous une nouvelle routine, une meilleure habitude à adopter et exercez-là tous les jours.

Une fois le délai passé, il vous sera beaucoup plus facile de la réaliser et surtout d’en profiter. Le truc c’est qu’il faut tenir bon pendant les 3 semaines pour aller jusqu’au bout de l’expérience. Si vous échouez, recommencez.

Voilà, voilà, j’ai décidé de ne pas être trop longue dans ce billet. Je serai ravie d’en reparler avec vous demain sur Instagram story (PS : bravo à nous, le mouvement #TaxePasMesMo est un succès, je peux parler longtemps sur Ig sans avoir peur de finir nos data).

Jusque-là, portez-vous bien et… faites des pompes ! Sayonara !

Demming Chen.

 

 

 

Vote 6

Laisser un commentaire