7 Conseils d’un Trentenaire pas Forcément Exemplaire

La promenade sur les réseaux sociaux a ses petits plus dont on saurait difficilement nier ou renier la pertinence. Il y a quelques jours sur Twitter je suis tombé sur un fil de tweets qui résume globalement les lacunes qui gangrènent la jeunesse actuelle, celle que je connais le mieux. Un thread de Fary Ndao, dont nous vous avions déjà parlé à travers ses généreux conseils pour trouver un premier emploi. Aujourd’hui, sous les airs d’un « jeune trentenaire pas forcément exemplaire », il nous offre 7 conseils de vie.

#Thread Quelques conseils d’un néo trentenaire pas forcément exemplaire aux 18 – 25 ans.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

1- Etudiez et excellez quand vous le faites. Cultivez-vous en dehors du programme, mais excellez.

Etudiez et excellez quand vous le faites. Cultivez vous en dehors du programme mais excellez. 10 ans après, on vous demandera vos notes.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

« Etudiez et excellez quand vous le faites. Cultivez vous en dehors du programme mais excellez. 10 ans après, on vous demandera vos notes. »

Oui, vous avez bien lu : excellez ! Je ne vais pas vous mentir que je me suis senti personnellement interpellé. Si on fait des études, on n’est pas tous dans une optique d’excellence. Beaucoup d’entre nous veulent juste passer et avoir le diplôme et puis basta. Mais l’excellence est bel et bien l’idéal, qui se prépare depuis les bancs.

Il est surtout important à la base de bien choisir sa filière d’étude, le domaine qui nous passionne. Je ne reviendrais pas sur ce constant problème d’orientation, qui est très répandu. Tâchez d’avoir un cap d’étude, d’étudier au-delà de la simple présence à l’école, et d’exceller quand vous le faites. Cette excellence est une ouverture à de diverses opportunités qui, dans le meilleur des cas, sont les voies d’un avenir brillant.

2- Prenez une pause scolaire et travaillez.

Si vous êtes encore en Licence ou Bachelor, n’enchainez pas sur un Master si possible. Prenez une pause scolaire (césure) et travaillez.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

« Si vous êtes encore en Licence ou Bachelor, n’enchainez pas sur un Master si possible. Prenez une pause scolaire (césure) et travaillez. Ndao Fary »

Ces mots me rappellent tout ce temps pendant lequel j’ai poursuivi deux lièvres en même temps : les études et le travail. La pause scolaire a son importance dans la mesure où effectivement elle vous « permet d’avoir les idées claires » quant à la suite.

Une césure scolaire est bonne pour le CV et surtout vous permet d’avoir les idées claires. Vous saurez mieux ce que vous voulez faire demain

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

Par exemple, quelle spécialité choisir en Master,voire entamer d’autres études car on s’est trouvé un nouveau cap. En travaillant, on découvre de nouvelles choses. Être sur le terrain du monde du travail permet de toucher certaines réalités du doigt et fait émerger de nouvelles perspectives, d’avoir une nouvelle vision de ce que l’on veut faire. Si la vision reste la même qu’avant, ce n’est pas plus mal. L’objectif est de se fixer dans ses idées, qu’il y ait changement de vison ou non. Dans tous les cas, on y gagne !

« Une césure scolaire est bonne pour le CV et surtout vous permet d’avoir les idées claires. Vous saurez mieux ce que vous voulez faire demain. « 

3- Intellectuellement, ayez moins de certitudes.

Intellectuellement, ayez moins de certitudes, ne versez dans aucune radicalité : idéologique, religieuse. LISEZ, encore et encore.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Intellectuellement, ayez moins de certitudes, ne versez dans aucune radicalité : idéologique, religieuse. Lisez, encore et encore. Ndao Fary « 

Chaque lecture bouscule vos certitudes, vous apporte des idées nouvelles, réajuste les précédentes. La pondération est preuve de culture.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Chaque lecture bouscule vos certitudes, vous apporte des idées nouvelles, réajuste les précédentes. La pondération est preuve de culture. Ndao Fary » La deuxième phrase de ce conseil, je suppose qu’elle parle déjà à tout le monde. Les gens déballent trop souvent des certitudes qui n’expriment qu’une et une seule chose : leur ignorance. D’aucuns parleront de limites, vous comprenez. Les choses ne sont pas toujours comme on le pense ou telles qu’on nous les a apprises au quartier, ou ailleurs. S’il y a bien un remède à la radicalité, c’est la lecture. Lire encore et encore, car « chaque lecture boucule vos certitudes, vous apporte des idées nouvelles, réajuste les précédentes« . On voudrait par là éviter la formation de nouveaux fanatiques, de nouveaux dictateurs de la pensée \, des tendances extrémistes qui sont un poison pour le bien-être social. Lire permet d’explorer tous les mouvements de pensées et d’avoir une manière de pensée moins impulsive, moins hâtive, plus pondérée et donc plus sage.

4- Niveau perso : accepter définitivement que la vie est injuste.

Niveau perso : accepter définitivement que la vie est injuste. Que certains de vos plans vont foirer, que d’autres gagneront plus que vous.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Niveau personnel : acceptez définitivement que la vie est injuste. Que certains de vos plans vont foirer, que d’autres gagneront plus que vous. »

Si vous acceptez cette idée d’injustice consubstantielle au monde, à la vie, vous serez + zen, + heureux, vous vous relèverez + facilement

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Si vous acceptez cette idée d’injustice consubstantielle au monde, à la vie, vous serez plus zen, plus heureux, vous vous relèverez plus facilement « 

On dit souvent que « la vie est une chienne » lorsqu’elle nous refuse certaines choses ou quand elle nous prend d’autres. En gros, on ne peut pas tout avoir et ce n’est que chose normale. Tous nos projets ne peuvent pas réussir. Ce qui n’est en soi pas mauvais car chaque échec est une leçon. Et surtout : d’autres peuvent en avoir plus que vous dans la vie. Acceptez-le et travaillez juste à creuser votre propre sillon. Et parfois, il n’est pas bête d’aller demander aux autres leur recette.

5- Ne soyez pas fainéants.

Voici le signe que tu attendais ! ☝🏾 ⓒ Austin Chan

Ne soyez pas fainéants comme je l’ai été bien des fois: un papier à chercher ? Do it. Un document à signer, do it. Evitez la procrastination

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Ne soyez pas fainéants comme je l’ai été bien des fois: un papier à chercher ? Do it. Un document à signer, do it. Evitez la procrastination« 

Imposez vous des règles (je ne l’ai appris que récemment). Ne vous fiez pas à vos envies, votre motivation. Elles vous lâcheront tt le temps

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Imposez vous des règles. Ne vous fiez pas à vos envies, votre motivation. Elles vous lâcheront tout le temps »

Les émotions sont fluctuantes par définition. La discipline -faire ceci ts les jours de telle heure à telle heure- déterminera vos réussites

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Les émotions sont fluctuantes par définition. La discipline -faire ceci tous les jours, de telle heure à telle heure- déterminera vos réussites »

Si vous tapez le mot « flemme » ( terme le plus employé sur les réseaux sociaux et se rapprochant le plus de la fainéantise), le résultat pourrait vous surprendre. Pas un seul jour ne passe sans qu’une personne ait la flemme de faire quelque chose, au point même d’avoir la flemme de manger. Flemme !

Plus souvent, on est apte à faire des choses lorsqu’on en ressent la motivation ou l’envie. Mais on n’est pas motivé 24h/24, d’où l’importance d’avoir de la discipline. Au CM1, à cette époque je préparais le C.E.P et le concours d’entrée en 6e, je me levais tous les matins à entre 04h30 et 05h du matin pour prier (souvent) et (surtout) pour réviser mes cours. J’étais tout ce qu’il y avait d’exemplaire comme élève, à préciser que j’excellais. Cette discipline est en effet le socle d’une bonne organisation de vie, de bonnes études, de telle sorte d’avoir des tâches et des objectifs que l’on DOIT remplir, comme les révisions d’avant examens. Il faut s’imposer cela comme une obligation. Attendre d’être motivé peut s’avérer dangereux, car les envies vont et viennent au simple gré de la température qu’il fait.

ⓒ Daniel Moussoro

6-  Pensez à réaliser des choses.

TRES IMPORTANT : Pensez à REALISER des choses. 1 diplôme, un 1er emploi, un mariage, un livre, un CD, un projet. DEF LEEN. FAITES. DO

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

« Très important : Pensez à réaliser des choses. Un diplôme, un premier emploi, un mariage, un CD, un projet. Faites. « 

Faites, pour vous, pour ceux d’après. A la fin, seules ce que vous faites dit qui vous êtes. Laissez des traces, posez des actes concrets

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

« Faites, pour vous, pour ceux d’après. A la fin, seul ce que vous faites dit qui vous êtes. Laissez des traces, posez des actes concrets. « 

Si on admire Zuckerberg c’est parce qu’il a FAIT. Donc j’insiste, réalisez des choses. Le personal branding ne battra jamais une réalisation

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

« Si on admire Zuckerberg c’est parce qu’il a fait. Donc j’insiste, réalisez des choses. Le personal branding ne battra jamais une réalisation »

On ne vous demande pas de construire un château sur l’Himalaya. Pour ceux qui le peuvent, lancez-vous. Réaliser des choses rentre dans les objectifs fixés, qui sont régulés par la politique de la discipline. Dans le tweet, Fary parle de choses simples, que l’on peut faire ou obtenir en crescendo. Rien de compliqué.

Le propre d’une réalisation est d’impacter sur son entourage, de pouvoir servir quelque peu d’exemple. Non pas pour signifier aux gens de faire les mêmes choses que nous mais plutôt pour les pousser à poser des actes concrets ; de pouvoir passer de l’éternel « je vais faire, je pense à ça depuis » à un éloquent « Je l’ai fait« . Et pour ça, il faut sortir de la procrastination, chasser la flemme, avoir une discipline et s’y tenir.

7- Soyez humbles.

Soyez humbles. Wut leen xamxam. Ce sont les seules choses qui vous emmèneront partout, qui vous ouvriront toutes les portes. Absolument ttes

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Soyez humbles. Ce sont les seules choses qui vous emmèneront partout, qui vous ouvriront toutes les portes. Absolument toutes »

Donc, ne faites pas comme moi. Je parlais bcp avant de prendre le temps de SAVOIR. Le savoir infuse, prend du temps. Regardez Mbougar Sarr

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Donc, ne faites pas comme moi. Je parlais beaucoup avant de prendre le temps de savoir. Le savoir prend du temps. »

Mbougar a 27 ans,Il se fait inviter partout, est reconnu pour son travail (l’écriture). Pourquoi? Il a passé 15 ans à lire, gëstu ds l’ombre

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Mbougar a 27 ans. Il se fait inviter partout, est reconnu pour son travail (l’écriture). Pourquoi ? Il a passé 15 ans à lire, gëstu dans l’ombre »

J’avoue que moi aussi j’ai été envahi par cette sensation d’omniscience, armé de mes certitudes empiriques. Quand tu ne connais pas, demande et on te montrera la voie qui mène à la connaissance qui te manque. On t’expliquera. Quand tu ne sais pas faire une chose qu’on t’a demandé de faire, avoue que tu ne sais pas le faire et on te dira comment faire. Au pire, tu apprends seul. L’humilité ici consiste à reconnaître ses limites intellectuelles, afin de ne pas exposer scandaleusement son ignorance. Dire « je ne sais pas » n’est pas tuant, même si on te prend pour un « Je-Sais-Tout ».

Que ce soit dans le rap, dans le stylisme, dans les études, dans tout. Prenez le temps de savoir et réalisez de petites choses à coté.

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js « Que ce soit dans le rap, dans le stylisme, dans les études, dans tout. Prenez le temps de savoir et réalisez de petites choses à coté. »

Je parle comme un vieux con mais je tenais à partager un peu. Rien ne bat l’humilité, le savoir, la discipline. Gudluck in life #EndOfThread

— Fary Ndao (@ndaofary) 15 octobre 2017

https://platform.twitter.com/widgets.js

J’espère avoir suffisamment bien développé les propos de @ndaofary (encore disponibles ici) et que ceux-ci vous inspireront.


Partage cet article pour inspirer un futur-trentenaire !

Laissez l'Afrique vous inspirer encore plus

Abonnez-vous pour lire nos histoires inspirantes 🌟

Suivez-le

Ludovic Baluro

Ludovic traine entre les sciences sociales, les sériés, les mangas, et un peu de sport.
Suivez-le

Les derniers articles par Ludovic Baluro (tout voir)

Laisser un commentaire