9 erreurs qui t’empêchent d’être la meilleure version de toi-même

Si tu as survécu à 2020, plus aucun obstacle ne doit t’effrayer. Heureuse année Warrior ! Vis les 360 jours prochains avec passion, ardeur, amour et optimisme. Tout est possible. Absolument tout.


« Une erreur, on retient la leçon ». Ces paroles de Ninho dans son titre Pourquoi est un appel à la concentration, à la clairvoyance. Car on ne peut s’attendre à vivre mieux à faisant tout le temps les mêmes erreurs. On pourrait multiplier les paroles de chansons pour abonder dans ce sens, mais celles de Ninho sont suffisantes. Il serait impossible aujourd’hui de faire le tour de toutes ces fautes, péchés mignons ou faux pas que nous commettons au quotidien. Mais je vais prendre un malin plaisir à appuyer là où ça fait mal attirer ton attention sur les erreurs les plus communes qui s’interposent entre toi et ta version Pro Max !

1. Tu doutes de toi et de tes capacités

Redondant je sais, mais on y revient toujours. Il s’agit de l’erreur probablement la plus commune chez les humains. Encore plus au sein de la jeunesse africaine, à qui la chance ne sourit pas assez. Une jeunesse à qui on fait penser et croire que son âge ou sa situation géographique ne riment pas avec travail passionné, responsabilités et prise de risque.

Avoir confiance en soi et en ses capacités n’est pas toujours une aptitude que l’on développe de soi-même. Il faut parfois être aidé, souvent même. Oui, il y a ceux qui sont assez forts pour puiser en eux la force et les motivations nécessaires pour mener à bien ce qu’ils ont dans la tête. C’est génial ! Nous avons besoin d’une jeunesse remplie de héros.

Anti Suicide Squad by @Ken7Draw1

Mais pour beaucoup d’entre nous, ce n’est pas aussi évident. Les vrais héros sont ceux qui se débrouillent sans superpouvoirs. Il y en a qui manquent tellement de confiance en eux qu’il faut les booster régulièrement. Il faut les suivre pour qu’ils puissent découvrir et développer leur potentiel. Les rabat-joie diront « Pour ceux qui en ont, de potentiel 🙄» . Si tu penses pareil, laisse moi mettre des paillettes dans ta vie car, tous et chacun d’entre nous avons un potentiel brut, unique et utile. Pour soi-même et ses proches déjà, puis le reste. Nous l’avons expérimenté en live, grâce au programme Irawo Taka, où des personnes rongées par la peur et le doute, ont fait éclore leur plein potentiel.

Tous et chacun d'entre nous avons un potentiel brut, unique et utile. La confiance en soi permet de le laisser éclore. Cliquez pour tweeter

Manquer de confiance est une belle erreur – certes, pas volontaire – du quotidien. Mais il existe une plus grande erreur : celle de savoir qu’on a ce problème et rester couché. Non bro ! Il te faut un déclic, celui qui va te permettre de te bouger et bouger ta vie dans le même mouvement. Il y a plusieurs moyens de l’avoir ce déclic. Mais une fois que tu l’as, tu pourras faire ce que tu veux : que ce soit aborder une personne magnifique dans la rue, décupler ta créativité ou lancer une entreprise prospère.

2. Tu ne sais pas communiquer efficacement

Ca ne vaut pas que pour les relations de cœur. Qu’importe ce que tu fais, apprends à communiquer. La base d’une bonne relation, du moins d’une relation claire, c’est la communication. Pourvu que ce que tu dise soit vérité. Car la bonne communication, en plus d’être claire et limpide, doit être vraie.

Parmi les exemples à NE PAS suivre, Cheikh Diagne mesdames et messieurs

Manquer de (bien) communiquer c’est manquer de donner l’information (la bonne). Je me rappelle au lycée, on prenait cet exemple d’un télégramme mal envoyé dans lequel un chef de régiment disait à ses soldats : « Tirez, pas tuer ». Mais le mec qui a envoyé le message a mal transmis en disant : « Tirez pas, tuez ». Les deux messages sont assez ambigus s’était-on dit en classe, mais le second demande clairement de tuer.

Le problème de communication est autant connu dans les relations de couple, qu’en entreprise. Les ambiguïtés naissent des silences, des non-dits, des non-réponses. Bref, d’une mauvaise communication dans les deux sens.

Donc ne te retiens pas de t’exprimer et surtout sois le plus clair possible dans ce que tu dis. Par ailleurs, communiquer ce n’est pas que parler, ça demande aussi de pouvoir comprendre les gens. En ce siècle connecté et filant à vive allure, l’art de bien communiquer est l’un des outils les plus redoutables pour tirer ses épingles du jeu.

3. Tu parles un peu trop

C’est vrai qu’il faut communiquer, mais trop parler… c’est maladie.

Moins ouvrir sa bouche permet de ne pas ps dire n’importe quoi. Du moins, pas avec tout le monde. Cela par simple respect des personnes en face, et des choses qu’on ne doit pas dire.

Trop parler c’est par exemple dévoiler des infos confidentielles à n’importe qui. C’est parler de choses qu’on ne maîtrise pas pour montrer qu’on est trop un boss. C’est ignorer les limites de ses propres connaissances en sautant sur tous les sujets.

On voit cela tous les jours sur les réseaux sociaux. Les personnes adeptes de ces manières sont traitées d’éthylophilosophes. Pour mieux saisir le concept, tu dois à tout prix lire cet article. Je te préviens, il est violent ! Mais il t’aidera dans un sens à être une meilleure version de toi.

Ouvre moins ta bouche et plus tes oreilles. Cliquez pour tweeter

Je répète, trop parler, c’est maladie. Exprime-toi sur ce que tu connais et/ou maîtrises. Le tout en te gardant de l’ouvrir sur ce qui ne doit pas se dire. C’est en parlant trop qu’on se fait con. C’est en parlant trop qu’on perd la confiance des gens. Il faut apprendre à être mesuré dans ses propos.

4. Tu penses que le talent seul suffit

Deviens une meilleure version de toi!

Non, c’est faux ! Si c’était vrai Ronaldihno aurait été plusieurs fois ballon d’Or. Il est d’opinion publique reconnu qu’il est l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps. Meilleur que Kaka. Mais on sait quelle est la différence entre les deux.

Le talent sans travail n’est que ruine du talent. Car c’est le travail qui lui donne de meilleures formes, un plus bel éclat. Quand on regarde Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, c’est assez clair, non ? De plus, avec de la passion et de l’acharnement, certains peuvent même réussi à créer leur talent.

Le talent sans travail n'est que ruine du talent. Cliquez pour tweeter

N’en doute jamais, le bara c’est la vie.

5. Tu es fâché(e) avec ta montre

Depuis Souké et Siriki, les Africains semblent porter un peu plus de considération à la notion de ponctualité. Bon, juste un peu hein. A en lire le nombre de plaintes sur le sujet déposées sur Twitter (qui n’est toujours pas un tribunal), la ponctualité est une qualité encore rare.

Tu le sais déjà, mais on va quand même te le rappeler. Ne pas être ponctuel, c’est manquer de respect à la personne qui t’attend. Pire, si tu ne préviens pas de ton retard. C’est vrai que dans nos pays sur la voie de l’émergence, les embouteillages et le mauvais état des routes sont encore notre part. Mais les gars, ce ne sont pas des excuses. Si c’était pour aller récupérer 10 millions, on serait tous là pile à l’heure 😏

6. Tu as du mal à t’excuser

Si l’orgueil était une religion, que serais-tu ? Un simple disciple, un prêtre, ou le pape ? La vie en société recommande certaines bases qui ne sont jamais totalement acquises par bon nombre d’entre nous. Parmi elles, il y a bien le fait de savoir s’excuser.

Seuls les plus petits esprits se promènent en pensant être parfaits et incapables de fauter. Pouvoir s'excuser est une marque de grandeur. Cliquez pour tweeter

Et tu veux savoir le plus génial ? C’est que c’est une véritable marque de grandeur. Seuls les plus petits esprits se promènent en pensant être parfaits et incapables de fauter. On y passe tous.

Désormais, que les excuses sincères se glissent un peu plus dans tes mots. Mais attention, on ne te dit pas de commettre beaucoup plus d’erreurs que d’habitude, pour pourvoir passer tes journées à t’excuser😒.

7. Tu ne prends pas de recul sur les informations

On pourrait voir ça autrement : il ne faut pas faire de conclusions hâtives. A l’ère des réseaux sociaux et ses indignations quasi quotidiennes, les gens sont extrêmement enclins à vite s’émouvoir. On s’émeut pour telle ou telle information, sans d’emblée chercher à savoir si c’est faux ou vrai.

C’est vrai que c’est difficile, mais il est plus que recommandé de prendre les choses avec de tact. Ceci concerne globalement la vie quotidienne. Les rumeurs ne sont pas toujours vraies, les informations dites vraies non plus.

8. Tu ne dis pas à tes proches que tu les aimes

Il s’en est fallu de peu pour que je termine sans mentionner ce point. C’est que subitement j’ai pensé à cette femme que j’ai dans le dos depuis ma naissance. Ce n’est pas très africain, mais dire à nos proches qu’on les aime c’est nécessaire. On commet l’erreur constante de ne pas le faire, avant de se faire rattraper par les actes. Le penser c’est bien, mais les mots ont meilleur goût tout de même. Spread love !

9. Tu n’investis pas en toi-même

Une erreur très commune consiste à négliger les ressources que nous sommes prêts à déployer en nous-mêmes. Or c’est bien en investissant en toi-même que tu mets toutes les chances de ton côté pour atteindre ton succès. La vie est un rude combat, et pour t’en sortir, il te faut les meilleures armes et beaucoup de points de vie.

Alors lis, forme toi, approche des mentors, mais aussi prends soin de ta santé, améliore ton alimentation, investis dans ta garde robe professionnelle, apprends à pitcher et ne t’arrête pas d’apprendre.

Et si tu as une ou des passion(s) que tu veux transformer en business solide, investis dans Irawo Taka, le progamme en ligne des entrepreneurs africains prêts à vivre de leur passion. Tous les détails sont à retrouver ici.

Et toi de quelle erreur veux-tu te débarrasser ?

Laisser un commentaire